Taxonomie

Graciliscincus shonae Sadlier 1986
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le petit scinque fouisseur

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description: une petite espèce de scinque, allongée, présentant un longueur de corps de 42 mm, avec les membres courts et une queue robuste de 125% la longueur du corps, un museau arrondi et large et les écailles du corps lisses. La coloration est d'un brun un peu foncé avec des marques fines et sombres, formant un modèle de lignes brisées vers la bas du corps. La face ventrale est pâles avec des marques régulières et sombres (*pour plus de détails voir : Sadlier & Bauer, 2002).

L'espèce est inféodée au Sud de la Nouvelle Calédonie. C'est une espèce fouisseuse résidant dans l'horizon supérieur du sol et dans la litière en forêt humide Distribution en Province Sud: l'espèce est connue de 4 localités dans l'extrème Sud de l'île et plus au Nord au Mt Dzumac. Habitat: la forêt humide.

Menaces : A un degré potentiellement élevé, les habitats en forêt humide sur substrat ultramafique, en particulier dans les petits lambeaux isolés, sont menacés par l'action répétée des feux provenant des maquis adjacents, engendrant la disparition et la dégradation des lisières. A un degré potentiellement modéré à élevé mais ponctuel, les habitats en forêt humide isolée et en forêt de talwegs sur substrat ultramafique, sont menacés de disparition et de dégradation par les activités minières. A un degré modéré à potentiellement élevé, les populations en forêt humide sont menacées par l'invasion importante de la fourmi électrique introduite (Wasmannia auropunctata), engendrant potentiellement un déclin significatif de leur nombre. A un degré modéré à élevé mais ponctuel, les populations sont menacées par les pestes exotiques telles que les cochons sauvages (prédateurs des adultes, des jeunes et des œufs), occasionnant des perturbations localisées sur les sites servant d'abri. Statut de Conservation: Vulnérable Graciliscincus shonae est une espèce dépendante de la forêt humide; elle est connue de 6 localités, représentant toutes des sous-populations disjointes dans le Sud de l'île. Il est probable que G. shonae soit observé dans d'autres zones de forêt humide dans l'extrème Sud de l'île , mais sa répartition sur l'ensemble de sa distribution demeure probablement faible. La petite distribution de l'espèce, combinée à plusieurs menaces à un degré élevé, indique qu'elle est à Risque, et Graciliscincus shonae est ici classé du point de vue de sa conservation comme espèce : Vulnérable (**d'après les Critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003). Elle pourrait être placée à un niveau plus élevé de menace si le déclin de l'étendue et ou de la qualité des habitats persiste, en particulier dans les lambeaux de forêt humide sur substrat ultramafique sur le Plateau de Goro, à cause des activités minières. A cause du fait que l'espèce soit inféodée à la forêt humide , les menaces identifiées ci-dessus auront un impact à un niveau ponctuel, sur l'étendue et la qualité des habitats. Il est aussi possible que l'espèce montre des niveaux de sous-structuration à l'intérieur de sa population. L'identification de ces unités géographiques plus larges et à travers elles, la préservation de l'espèce, est un important atout pour la conservation de la biodiversité. *Sadlier R.A. & Bauer A.M. 2002a. The scincid Graciliscincus shonae (Lacertilia: Scincidae) from New Caledonia in the southwest Pacific: a review of the species' morphology, distribution and conservation status, in Najt J. & Grandcolas P. (eds), Zoologia Neocaledonica 5, Memoires du Museum national d'Histoire naturelle Paris 187: 257-267. **Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm].

Particularité

Révision juillet 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia
 


Répartition géographique