Taxonomie

Lioscincus steindachneri Bocage 1873
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque à lèvres blanches de forê

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description:

une espèce de scinque modérément grande présentant uns longueur de corps de 113 mm, avec une queue de 175% la longueur du corps, des membres bien développés et les écailles du corps lisses. Sa coloration offre un modèle distincte: brun moyen dessus avec de grandes barres transversales foncées et une bande blanche, pleine et large partant du bord supérieur de la joue jusqu'à l'oreille (pour plus de détails voir : Bauer & Sadlier, 2000 The Herpetofauna of New Caledonia). .

Distribution

L'espèce est répartie dans la Chaîne Centrale et le Nord-Est.

Distribution en Province Nord: elle est présente dans la Chaîne Centrale du Mé Adéo près de Bourail, sur le Mt Aoupinié et dans le Nord-Est de Hienghène à l'Ignambi. Habitats: l'espèce est inféodée à la forêt humide et dans la Chaîne Centrale aux forêts-galeries rivulaires, selon un gradient altitudinal étendu.

Menaces:

A un degré élevé, les populations sont menacées par l'invasion importante de la fourmi électrique introduite (Wasmannia auropunctata) dans les sites de basse et moyenne altitude.

A un degré modéré à élevé mais ponctuel, les forêts-galeries rivulaires et les forêts humides voisines sont menacées par les activités forestières sur le Mt Aoupinié, amenant des dépôts de sédiments charroyés par décharges provenant de l'exploitation forestière et engendrant un déclin in situ, de l'étendue et de la qualité des habitats à moyenne altitude.

A un degré modéré dans l'ensemble, les habitats sur la côte est sont menacés dans leur étendue et dans leur qualité par la disparition, la modification et la fragmentation de la forêt humide à basse altitude pour des opérations agricoles.

A un degré moindre, immédiate, les populations en forêt humide sur la côte est et dans la Chaîne Centrale sont menacées par l'impact des incendies répétés sur les lisières forestières, mais à un degré potentiellement élevé, les habitats forestiers sont menacés dans leur étendue et dans leur qualité à partir d'un tel processus.

A un degré moindre mais potentiellement et localement intensif, les populations sont menacées par les pestes exotiques telles que les cochons sauvages (par la destruction à un niveau élevé des sites servant d'abri).

Statut de Conservation:

Vulnérable. Lioscincus steindachneri a une petite distribution et est connu de 7 localités (aire d'occupation inférieure ou égale à 1000 km2), représentant 3 sous-populations. 

Il est dépendant de la forêt humide et au Sud de son aire de distribution (Chaîne Centrale) au moins, il semble qu'il soit restreint aux berges des ruisseaux. La distribution de l'espèce très fragmentée et sa biologie spécifique, combinées à une série de menaces potentielles existantes dans la Chaîne Centrale et le Nord en forêt humide, indiquent que Lioscincus steindachneri est présenti pour être classé comme espèce: Vulnérable (*d'après les Critères IUCN modifies de Sadlier & Bauer, 2003). Il est possible qu'il soit observé dans d'autres localités à l'intérieur de sa distribution connue, mais son aire d'occupation devrait rester faible. Il est aussi possible que l'espèce, au sein de sa population, montre des niveaux de sous-structuration associée à une discontinuité historique entre les blocs de forêt sur la côte est.

*Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm].

Particularité

Révision juillet 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia