Taxonomie

Sigaloseps ruficauda Sadlier, Bauer 1999
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque brillant à queue rouge Red-tailed Shiny Skink

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

 

Description: une espèce de scinque modérément petite présentant une longueur de corps de 60 mm, avec les membres courts, une queue courte approximativement de 150% la longueur du corps et avec les écailles du corps lisses. La coloration est d'un brun un peu foncé sur l'ensemble avec des marques fines sombre formant des rangées régulières en bas du corps, avec raie rousse à bord fonce partant au-dessus de l'oeil jusqu'à l'épaule, avec un éclat jaune sur la face ventrale et rose sur la gorge et un éclat brillant rougeâtre ou roux sur la queue (*pour plus de détails voir : Sadlier & Bauer 1999a).

 

L'espèce est inféodée au Sud de la Nouvelle Calédonie.

Distribution : L'espèce est inféodée au Sud de la Nouvelle Calédonie : Mt Mou et Mt Ouin.

 

Habitat: L'espèce est connue du maquis d'altitude avoisinant la forêt humide entre 1120 et 1150m au Mt Mou et plus bas entre 900 et 1100m au Mt Ouin.

 

Menaces: A un degré modéré (Mt Ouin) à élevé (Mt Mou), les lisières de forêt humide et le maquis d'altitude, sont menacées par les feux répétés, provenant des maquis adjacents, amenant le déclin in situ, de l'étendue et de la qualité des habitats. A un degré potentiellement élevé les forêts humides sur le Mt Ouin, sont menacées par les activités minières (en particulier les forêts de talwegs affectées par les décharges minières), amenant le déclin in situ, de l'étendue et de la qualité des habitats. A un degré potentiellement intense mais ponctuel les habitats en forêt humide sont menacés par le déclin de leur qualité dû aux dégâts, à un degré élevé, des zones de sous-bois par les cochons sauvages (dégâts des litières forestières et des sites servant d'abris tels que troncs ou amoncellements de débris). Statut de Conservation: Vulnérable. La distribution de l'espèce est petite, étant connue seulement de 2 localités (aire d'occupation inférieure à 500 km2), représentant deux sous-populations, même si sur d'autres massifs elle doit se présenter uniquement comme isolats dispersés, avec sur l'ensemble une aire d'occupation avec un taux bas. A cause de sa distribution restreinte Sigaloseps ruficauda est ici du point de vue de sa conservation classé comme espèce : Vulnérable (**d'après les critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003). Les espèces restreinte aux lambeaux de forêt isolés en altitude, sont grandement pressenties pour être soumises à l'impact catastrophique des contraintes externes telles que l'introduction des pestes exotiques et des feux de brousses. Elles nécessitent des mesures de conservation urgentes pour anticiper ces menaces potentielles. Les menaces potentielles en forêt humide d'altitude au Mt Ouin, en particulier celles concernant les projets miniers, ont besoin d'être établis. *Sadlier R.A. & Bauer A.M., 1999a. The scincid lizard genus Sigaloseps (Reptilia: Scincidae) from New Caledonia in the southwest Pacific: description of a new species and review of the biology, distribution, and morphology of Sigaloseps deplanchei (Bavay). Records of the Australian Museum 51(1): 83-91. **Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm

Particularité

Révision septembre 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia
 


Répartition géographique