Taxonomie

Simiscincus aurantiacus Sadlier, Bauer 1997
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque fouisseur à ventre orange

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description: une espèce de lézard-scinque modérément grande (102 mm), caractérisée par un corps allongé, un museau large et obtus, avec une coloration accentuée, marquée par le contraste d'une couleur claire sur le dos, foncée sur le haut de la face latérale et d'un orange brillant à jaune sur la face ventrale avec des marques noires sur la gorge (pour plus de détails voir : Bauer & Sadlier, 2000 The Herpetofauna of New Caledonia).

 

Distribution : L'espèce est connue seulement du Sud de la Nouvelle Calédonieen Province Sud. Elle a été observée aux Mts Koghis et à Forêt Nord.

 

Habitat: dans la forêt humide de basse et moyenne altitude, sous les rochers et les troncs servant d'abris.

 

Menaces: A un degré potentiellement élevé les populations en forêt humide sont menacées par l'invasion importante de la fourmi électrique introduite (Wasmannia auropunctata), engendrant potentiellement le déclin significatif de leur nombre. A un degré potentiellement élevé, les forêts humides sur substrat ultramafique, en particulier les petits lambeaux isolés, sont menacées par les incendies répétés provenant des maquis adjacents, causant la disparition ou la dégradation des lisières forestières. A un degré localisé mais potentiellement intense, les habitats en forêt humide sont menacés par la perte en qualité engendrée par les perturbations importantes dues aux cochons sauvages au niveau de la litière ou des sites tels que les troncs ou les amoncellements de débris servant d'abris en forêt. Statut de Conservation: En Danger. Simiscincus aurantiacus est une espèce dépendante de la forêt humide avec des conditions de microhabitat très spécifiques; il a une distribution restreinte (<500km2). L'espèce est seulement connue de 2 petits restes de forêt humide: l'un en bordure d'un établissement urbain (Mts koghis) et l'autre voisin des activités minières (Forêt Nord), de sorte que les habitats sur les deux sites ont des problèmes, du fait de leur proximité, liés au développement et les lisières forestières sur les deux sites restent sensibles à un risque accru dû au feu provenant des maquis adjacents. La fourmi électrique introduite est présente aux Mts Koghis, mais elle n'existe pas à l'intérieur de Forêt Nord. A cause de l'importance des risques potentiels pour les habitats en forêt sur les deux sites, l'espèce est classée : En Danger (*d'après les Critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003), mais pourrait être placée dans une catégorie à risque plus élevée si le déclin de l'étendue et ou de la qualité de ses habitats se poursuit. Elle a probablement une distribution plus grande, mais à cause de sa biologie exceptionnelle, il est peu probable qu'on puisse la rencontrer en employant des techniques conventionnelles d'observation. Les espèces en forêt humide ayant une biologie spécifique, sont hautement sensibles à l'impact catastrophique venant des contraintes externes, telles que la pénétration des feux de brousses, la présence de pestes exotiques, les modifications des facteurs d'humidité et du taux d'hygrométrie du sol. Elles requièrent des mesures de conservation urgentes pour anticiper ces menaces potentielles. *Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm]

Particularité

Révision septembre 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia
 


Répartition géographique