Taxonomie

Tropidoscincus variabilis (Bavay 1869)
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque à queue en fouet du Sud Southern Whiptailed Skink

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Une espèce de scinque modérément grande présentant une longueur de corps de 78mm, avec les membres très développés et une queue de 250% la longueur du corps. Les écailles du corps sont lisses avec 3 carènes distinctes. La coloration des adultes est foncée dans l'ensemble et orangée sur la face ventrale, mais les juvéniles et les sub-adultes ont des marques jaunes bien distinctes sur tout le côté du corps.

(Pour plus de détails voir Bauer & Sadlier, 2000 The Herpetofauna of New Caledonia).

Distribution

L'espèce est modérément répandue dans tout le Sud de la Nouvelle Calédonie.

Distribution en Province Sud: elle a été observée dans de nombreux sites depuis l'extrème Sud jusqu'au Nord du Mt Vulcain. Elle n'a pas été observée dans la moitié nord du massif ultramafique du Sud qui est peu étudié.

Habitats

L'espèce est présente en forêt humide et dans le maquis, sur substrat ultramafique, ainsi que dans la végétation des zones humides de la Plaine des Lacs.

Menaces

A un degré potentiellement élevé, les populations en forêt humide sont menacées par l'invasion importante de la fourmi électrique introduite (Wasmannia auropunctata) causant un déclin significatif dans leur nombre. A un degré potentiellement élevé, les populations des maquis du Sud sont menacées par l'invasion de fourmis folles causant potentiellement un déclin de leur nombre. A un degré modéré à élevé les habitats dans le maquis sont menacés par l'action répétée des feux, diminuant leur qualité. A un degré modéré à potentiellement élevé les habitats des forêts humides isolées sur substrat ultramafique en altitude sont menacés par les activités minières, causant, in situ, le déclin de leur étendue et de leur qualité.

Statut de Conservation

Faible Risque - moindre intérêt. Tropidoscincus variabilis est présent dans 13 sites, englobant ainsi 10 sous-populations dans le Sud de l'île. A cause de sa distribution relativement large, l'espèce ne satisfait pas aux critères requis pour la placer dans un quelconque niveau de menace. Sa présence dans le maquis aussi bien qu'en forêt humide suggère la possibilité de connection entre les sous-populations et par conséquent une éventualité de recolonisation lors d'éventuelles extinctions locales. L'espèce possède une large distribution et ne satisfait pas aux critères, relatifs aux aires d'occupation ou de degré de fragmentation, requis pour la placer dans un quelconque niveau de menace, d'autant qu'il est vraisemblable qu'elle soit observée dans d'autres sites à partir de donnés complémentaires. Bien que les menaces conduisant au déclin continu des habitats, à la fois en forêt humide et dans le maquis, aient été identifiées ci-dessus, de grandes zones, peu ou pas perturbées, potentiellement propices à des habitats favorables, sont incluses dans la zone de répartition de lespèce. Pour ces raisons, il est plus approprié, pour l'instant de classer Tropidoscincus variabilis en : Faible Risque - moindre intérêt (*basé sur les Critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003. *Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm].

Particularité

Révision juillet 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Department of Herpetology, Australian Museum, 6 College Street, Sydney 2000, New South Wales, Australia
 


Répartition géographique