Taxonomie

Lioscincus vivae Sadlier, Bauer, Whitaker & Smith, 2004
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque à lèvres blanches de Vivienne

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description:

une espèce de scinque modérément grande présentant une longueur de corps de 55 mm, avec les membres longs, une queue approximativement de 210 % la longueur du corps avec les écailles du corps lisses.

La coloration est uniforme, d'un brun rougeâtre sans marques sombres sur le corps (chez les mâles adultes) et d'un brun rougeâtre au-dessus avec une face latérale bordée au-dessus d'une bande dorsolatérale pâle et en dessous d'une bande latérale pâle peu marquée (*pour plus de détails voir : Sadlier et al., 2004).

Distribution

L'espèce est présente sur le Massif du Kopéto, dans le Nord-Ouest . Distribution en Province Nord: voir au-dessus. Habitats: le maquis de moyenne et d'altitude et les bordures des lambeaux de forêt humide.

Menaces:

A un degré potentiellement élevé, les maquis de haute et moyenne altitude aux abords des zones minières du Mt Taom sont menacés par la mine , engendrant in situ, un déclin de l'étendue et de la qualité des habitats.

A un degré modéré à élevé, les maquis sont menacés par les feux répétés ayant pour conséquence un déclin dans la qualité des habitats par simplification de la diversité des plantes et de la structure végétative.

A un degré ponctuel mais potentiellement intense, les habitats en forêt humide sont menacés de déclin in situ, dans leur étendue et leur qualité à cause des pestes exotiques telles que les cochons et les cerfs (importants dégâts en forêt au niveau des litières et des sites servant d'abri).

Statut de Conservation:

Critiquement En Danger. Lioscincus vivae est seulement connu des maquis de haute et moyenne altitude et des lisières de forêts humides adjacentes sur le massif du Kopéto. De grandes étendues du massif ont subi intensément l'impact des activités minières et subira celui des mêmes activités à venir. Initialement l'espèce était signalée en lisière de forêt en zone d'altitude (Sadlier et al., 2004) mais plus tard, elle a été observée sur une étendue plus grande (jusqu'à 500 m d'altitude) et s'est montrée comme résidant dans les maquis ouverts. En dépit de la répartition apparemment plus large de l'espèce et du fait qu'elle soit encore confinée à un seul massif représentant un seul site avec une aire d'occupation de moins de 100 km2, l'espèce subit un déclin continu in situ, de l'étendue et de la qualité de son habitat, de sorte qu'elle satisfait encore aux critères la classant comme : Critiquement En Danger (basé sur les Critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003).

*Sadlier R.A., Bauer A.M., Whitaker A.H., & Smith S.A.. 2004. Two New Species of Scincid Lizards (Squamata) from the Massif de Kopeto, New Caledonia. Proceedings of the California Academy of Sciences 55(11): 208-221.

**Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm]

Particularité

Révision setembre 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Pacific Science Published by: University of Hawai'i Press
 


Répartition géographique