Taxonomie

Nannoscincus manautei Sadlier, Bauer, Whitaker & Smith, 2004
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le scinque nain de Manauté

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Description: une très petite espèce de scinque produisant une longueur de corps de 34 mm avec les membres et les doigts courts, une queue courte approximativement égale à la longueur du corps et les écailles du corps lisses. La coloration est partout d'un brun léger (*pour plus de détails voir : Sadlier et al., 2004).

Distribution : L'espèce est connue seulement des lambeaux forestiers humides sur le Massif du Kopéto et du Mt Taom sur la chaîne nord-ouest.

Habitat: Dans la forêt humide d'altitude sous les rochers servant d'abri.

Menaces: A un degré élevé mais ponctuel, les habitats en forêts isolées et de talwegs sur substrat ultramafique, sont menacées de disparition ou de dégradation par les activités minières. A un degré potentiellement élevé, les forêts humides sur substrat ultramafique, en particulier les lambeaux isolés, sont menacées par les feux répétés provenant des maquis adjacents, engendrant la disparition ou la dégradation des lisières. A un degré potentiellement élevé, les habitats en forêt dense sont menacés par l'invasion importante de la fourmi électrique introduite (Wasmannia auropunctata), engendrant potentiellement un déclin significatif du nombre de lézards. A un degré ponctuel mais potentiellement intense, la diminution de la qualité des habitats en forêt humides est due aux perturbations, à des niveaux élevés, des zones de litières, causées par les cochons sauvages (perturbations des zones de surface et des sites servant d'abri tels que les troncs ou les amoncellements de débris) ou par les cerfs broutant un pâturage sous couvert. Statut de Conservation : Critiquement En Danger. Nannoscincus manautei est une espèce dépendante de la forêt humide avec des conditions de microhabitat très spécifiques. L'espèce a une petite distribution et est connue de 2 localités représentant 2 sous-populations. Les lambeaux de forêt humide d'altitude sur les deux massifs, sont typiquement petits, de sorte qu'ils sont très sensibles aux perturbations, soit directement (l'impact des feux sur les lisières forestières, l'introduction d'espèces envahissantes, l'impact des espèces exotiques sur la forêt) soit indirectement (clairières ou dégradation du maquis adjacent laissant les lisières forestières ouvertes à toute exposition) ; certains lambeaux de forêt humide sur le massif du Kopéto ont subis un impact intense des activités minières. La très faible distribution de l'espèce, combinée à plusieurs menaces d'un degré élevé, indique qu'elle est à Risque et Graciliscincus shonae est ici classé comme espèce En Danger (**d'après les Critères IUCN modifiés de Sadlier & Bauer, 2003). Cependant, des études génétiques sont nécessaires pour confirmer que la sous-population récemment découverte sur le Mt Taom et la sous-population type du Mt Kopéto appartiennent à la même espèce. Les espèces restreintes à la forêt dense entourées de maquis sont hautement sensibles à l'impact catastrophique des feux de brousses et requièrent pour leur conservation des mesures urgentes pour anticiper cette menace potentielle. *Sadlier R.A., Bauer A.M., Whitaker A.H., & Smith S.A.. 2004. Two New Species of Scincid Lizards (Squamata) from the Massif de Kopeto, New Caledonia. Proceedings of the California Academy of Sciences 55(11): 208-221. **Sadlier, R. A. And A. M. Bauer. 2003. Conservation status of endemic New Caledonian lizards - an assessment of the distribution and threats to the species of lizard endemic to New Caledonia. [http://www.amonline.net.au/herpetology/research/lizards_conservation _intro. htm]

Particularité

Révision septembre 2007 Pour une documentation en anglais, voir : Pacific Science Published by: University of Hawai'i Press
 


Répartition géographique