Taxonomie

Nom vernaculaire :

Le Grand monarque monarch butterfly

Statut liste rouge -


Description

Habitat

Plante hôte : Asclepias curassavica appelé localement "couilles de bouc" (ou "herbe à gendarme").

Reproduction

Les chenilles sont jaunes striés de noire munies de 4 filaments, deux à la tête deux à l?extrémité de l?abdomen (6 pour le petit Monarque). Elles mesurent environ 5 cm. La chenille forme un coussinet de soie auquel elle s?accroche par la dernière paire de fausses pattes et se suspend la tête en bas. Elle va alors s?immobiliser le corps légèrement recourbé vers l?avant. Au bout de dix heures environ, une déchirure va apparaître le long du dos et la dernière peau larvaire va glisser et se retrousser comme une chaussette le long de la chrysalide encore molle qui va exercer des contractions pour se débarrasser définitivement de cette peau. La dernière phase verra la jeune chrysalide se contracter et adopter en 5 heures la forme et la rigidité qui restera sienne pendant une durée de 15 jours. La chrysalide est vert tendre perlée de petites taches dorées et noires (cellules souches des pigments). Au bout de 15 jours la cuticule de la chrysalide devient transparente et l'imago apparaît à travers la membrane. 12 à 24 heures plus tard dans la première moitié de la journée, l'imago "jaillit" de sa prison. Il se libère en environ une minute. Il déploie ses ailes en injectant son sang dans le réseau de nervures en environ 10 minutes et les fait sécher et durcir en 4 heures. Après l?éclosion, les ailes sont fripées et l?abdomen dilaté par l?hémolymphe (sang) et le méconium (résidus de la métamorphose qui seront expulsés sous forme de déjections très fluides brunes rouges). Commentaire : Frédéric Desmoulins.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Grande Terre et Iles Loyauté

Répartition géographique