Taxonomie

Dierogekko nehoueensis Bauer, Jackman, Sadlier & Whitaker, 2006
endemique
protegee

Nom vernaculaire :

Le Gécko rayé des plaines

Statut liste rouge -


Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Une petite espèce robuste de gecko présentant une longueur de corps de 45mm avec une queue courte, d'une longueur de 53mm (118% celle du corps). Il possède des orteils modérement larges. Le modèle de couleur sur le corps est très variable, présentant sur deux tons une région médiane large d'un brun foncé ou jaune pâle dessus et brune sur les côtés, à un modèle de couleur moins net, là où le corps est presque uniformément brun clair avec une série dorsolatérale de points pâles, définissant ainsi une région médiane marginalement plus pâle au-dessus

Distribution

L'espèce est connue de la Rivière Néhoué et du Dôme de la Tiébaghi dans le Nord Ouest près de Koumac.
Distribution en Province Nord: voir ci-dessus.


Habitat:

la forêt vallicole de basse altitude le long de la Rivière Néhoué; la forêt dense ou le maquis sur le Dôme de la Tiébaghi

Menaces :

A un degré potentiellement élevé les populations sont menacées en forêt dense par l'invasion importante des fourmis électriques (Wasmannia auropunctata) engendrant un déclin significatif de leur nombre.
A un degré potentiellement élevé, les populations dans les restes de forêt dense sur le Dôme de la Tiébaghi sont menacées par les activités minières, contribuant dans la zone au déclin de l'étendue et de la qualité des habitats.
A un degré modéré à élevé, les habitats dans les restes de forêt dense sur le Dôme de la Tiébaghi sont menacés par les incendies provenant des maquis adjacents.
A un degré ponctuel mais potentiellement intensif les habitats de la forêt humide sur la Rivière Néhoué subissent une diminution en surface et en qualité à cause des pestes exotiques telles que les cochons, les cerfs, le bétail (degré élevé de perturbation dans les zones de la strate forestière inférieure et dans les sites servant de refuges).
Statut de conservation: En Danger.
Dierogekko Nehouéensis possède une distribution restreinte (inférieure ou égale à 100 km2); il est connu de 2 localités proches distantes de 2–5 km. A partir de ce seul critère, il pourrait être classé comme Vulnérable. Sur les 2 sites, il est menacé par des mammifères prédateurs tels que le cerf, les cochons et le bétail, dont l'impact, sur la forêt de la Rivière Néhoué et la forêt dense du Dôme de la Tiébaghi, est sérieux. Les habitats de la forêt dense du Dôme de la Tiébaghi peuvent subir les risques des futures activités minières, bien que certaines forêts de talwegs aient été classées en réserves botaniques. L'espèce a été identifiée comme étant sérieusement menacée ((Bauer et al., 2006) et correspond aux critères d'espèces classées, En Danger.
* Les espèces présentes dans zones localisées du maquis sont fortement pressenties à subir l'impact catastrophique des feux de brousse et requièrent des mesures énergiques de protection, face à cette menace potentielle.
 


Répartition géographique