Taxonomie

Amphiprion melanopus Bleeker, 1852

Nom vernaculaire :

Poisson-clown bistré Black anemonefish

Statut liste rouge -


Description

Amphiprion melanopus est un poisson-clown pouvant atteindre 12 cm de longueur. La couleur est rouge-orangé avec une tache noire de taille variable sur les côtés. Les nageoires sont jaune-orangé à l’exception des pelviennes et parfois les anales qui sont de couleur noire.

La tête porte en arrière de l’œil une large barre d’un blanc bleuté liserée de noir qui descend jusqu’à l’opercule. Certains individus de la mer de Corail n’ont pas cette barre blanche, les individus des îles Fidji et du sud-est de la Polynésie n’ont pas la tache noire sur les côtés.

Les juvéniles sont de couleur rouge. Ils ne présentent pas la tache noire et portent une à deux barres blanches supplémentaires très étroites, une sur le milieu du corps et la seconde à la base de la caudale.

Le poisson-clown bistré fréquente les lagons et récifs coralliens externes, jusqu’à 18 m de profondeur.

Planctophage diurne, il se nourrit principalement de copépodes planctoniques et d’algues.
Comme tous les Amphiprions, Amphiprion melanopus est hermaphrodite protandre. Le spécimen le plus gros (associé à une anémone donnée) est toujours une femelle et le deuxième par ordre de grandeur est toujours le mâle reproducteur (taille entre 5 et 5,5 cm). Cette espèce est monogame. Les couples pondent environ 7 200 œufs par an, sans préférence saisonnière, avec une périodicité de ponte de deux fois par cycle lunaire. La fécondation est externe, la ponte a lieu sur le substrat deux à trois heures après l’aube et dure environ une heure et demi. Pendant la période d’incubation, le mâle peut prendre les œufs dans sa bouche et les ventiler. Les larves sont libérées de nuit, au bout de 7 à 8 jours, principalement au moment des fortes marées.
Amphiprion melanopus vit en association avec trois anémones, par ordre de fréquentation : Entacmaea quadricolor (Leuckart in Rüppell & Leuckart, 1828) - (souvent), Heteractis crispa (Hemprich & Ehrenberg in Ehrenberg, 1834) - (occasionnellement) et Heteractis magnifica (Quoy & Gaimard, 1833) - (rare).
Les Amphiprions possèdent la capacité d’émettre des sons. Le mouvement de tête vers l’arrière entraîne d’abord une ouverture de la bouche puis un recul de la langue. Cela entraîne une fermeture très rapide de la bouche et le son est émis par le choc des dents des mâchoires inférieures contre les mâchoires supérieures. Ce système de communication avec ses semblables est utilisé soit pour exprimer son hostilité à un concurrent soit pour attirer un partenaire.
Il a une espérance de vie de 5 ans. Il peut être élevé en captivité et fait l’objet d’un commerce pour les aquariums.

Distribution : Indo-Ouest : Partie Est de l'Indonésie, Philippines, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Australie (Queensland) jusqu'a l'Est de la Nouvelle-Calédonie, Palao et Micronésie.


Source : http://www.picture-worl.org/actinopterygien-nouvelle-caledonie-7-amphiprion-melanopus-bleeker-1852.html




Répartition géographique