Taxonomie

Nom vernaculaire :

Grondin volant oriental Oriental Flying Gurnard

Statut liste rouge -


Description

Taille adulte : 20 cm - 40 cm

Profondeur : 1 - 100 m

Le corps est trapu et s'effile vers la caudale dès les opercules. La couleur est blanchâtre à gris pâle avec des taches orange à brun foncé réparties de façon à peu près symétrique sur les deux flancs, et trois selles brunes, la seconde pouvant être olivâtre et la dernière se situant sur le pédoncule caudal. Les écailles sont carénées, la fin du rang arrivant au bas du pédoncule caudal porte trois fortes excroissances. La tête, petite et massive, est couverte de plaques osseuses, deux longs éperons sont situés à l'arrière du crâne. Les yeux sont très proéminents et surélevés par rapport au sommet du crâne, l'iris est brun rouge, une barre brun foncé descend du sommet de l’œil à la mâchoire supérieure. Le museau est écrasé, la bouche est large, elle est protractile. Il y a quatre nageoires dorsales : la première est constituée par un long rayon porteur d'une voile étroite qui ne se dresse qu'en cas de stress, la seconde n'a également qu'un rayon mais il est très court, la troisième est composée de rayons durs et la dernière de rayons mous. Les pectorales sont immenses et ressemblent à des ailes de papillon tachetées de brun foncé et marquées de points et de lignes d'un bleu soutenu sur les bords, quand elles sont déployés. Les extrémités des rayons dépassent la voile et forment des griffes. Leurs premiers rayons, très courts, sont isolés et servent à fouiller le sable. Les pelviennes ont des rayons libres de couleur orange permettant à l'animal de "marcher" sur le substrat. La caudale est transparente, ses rayons alternent des zones blanches et des taches rougeâtres. Il n'y a pas de nageoire anale.

On trouve ce grondin, en général solitaire, sur fonds sableux et détritiques, il fréquente aussi les herbiers. Il se nourrit de petits poissons, de crustacés et de coquillages qu'il débusque en fouillant le substrat avec les premiers rayons de ses pectorales.

Quand il doit fuir il est capable de "voler" au-dessus du fond en déployant ses pectorales, et en levant le rayon de la première dorsale en guise d'intimidation. Il peut aussi émettre des sons ressemblant à des grognements, d'où son nom de grondin.

Distribution : Indo-Pacifique tropical de la mer Rouge et Afrique de l'Est jusqu'à Hawaï ; du Japon à l'Australie.


Source : http://fran.cornu.free.fr/affichage/affichage_nom.php?id_espece=1439

Fiche espèce créée par Philippe BOURJON



Répartition géographique