Taxonomie

Basselinia eriostachys (Brongn. & Gris) Vieill.
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Microkentia eriostachys (Brongn.) H.Wendl. ex Hook.f.Cyphokentia eriostachys Brongn.

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 30/09/2016

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Petit palmier à tige simple, ou plus souvent en touffe de 2 - 8 tiges réitérées, pouvant atteindre 8 m avec un tronc de 1 - 10 cm de diam.cicatrices foliaires visibles séparées par des entre-noeuds de 3 cm.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est largement répandue sur l'ensemble de la Grande Terre.

Habitat

En forêt humide ou en formations maquisardes subsommitale (F)

Substrat

Sur sol plus ou moins profond ou rocailleux sur substrat ultramafique et sédimentaire.

Feuille

Feuilles 5 - 11, ascendantes et étalées, de 9 à 120 cm de long, portant 2 15 pennes plus ou moins raides, divisées ou pas, de forme variable; gaîne de 9 - 45 cm de long, densément couverte d'écailles pourpre foncé ou noirâtres au dehors, jaune, orange ou rouge orangé en dedans .

Phénologie (Fleur)

1 - 3 inflorecences présentes à différents stades de maturation sur une même tige, dressées ou pendantes, de 11 - 42 cm de long, avec 9 - 13 ramifications, plus ou moins densément recouvertes d'écailles brunes ou rougeâtres.

Fruits

Fruits rouge foncé à noirs à maturité, sphériques, 5 - 6 mm de diam., avec le résidu stigmatique déporté latéralement dans le tiers supérieur; graines globuleuses.

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Tomlinson.
 

Synonyme

Cyphokentia eriostachys

Références

Article de Pintaud & Hodel 2008, The Palm Journal No. 190 pp 32-37.


Basselinia eriostachys est un palmier de sous bois ou émergent, cespiteux, rarement solitaire et endémique de la Nouvelle-Calédonie. C'est une espèce commune, abondante et largement distribuée sur la Grande Terre et ne semble pas être menacée. B.eriostachys est donc considéré en préoccupation mineure (LC).

Aire géographique


Cette espèce est largement répandue sur l'ensemble de la Grande Terre.

Population


Espèce tres commune, très abondante et est l'un des palmiers le plus répandus sur la Grande Terre.

Habitat


Espèce de forêt humide ou en formations maquisardes subsommitales depuis les plus basses altitudes jusqu'à 1200 m d'altitude.

Menaces


B.eriostachys est un espèce qui ne semble pas directement menacée même si certaines sous populations peuvent etre impactées par le destruction de l'habitat par les feux et les cochons et la destruction des graines par les rats.

Conservation


Cette espèce est protégée par le code de l'environnement de la province Nord et est présente dans deux aires protégées : Parc des Grandes Fougères, Parc de la Rivière Bleue.

Bibliographie


Hodel, D. R., & Pintaud. 1998. The palms of New Caledonia / Les palmiers de Nouvelle-Calédonie..

Pintaud, J.-C., & Stauffer, F. W. 2011. A revision of the large-flowered group of Basselinia Vieill. sect. Taloua H. E. Moore & Uhl (Arecaceae).. Candollea(66) , p.147-154.

Pintaud, J.-C., & Baker, W. J. 2008. A Revision of the Palm Genera (Arecaceae) of New Caledonia.. Kew bulletin(63) , p.61-73.

Pintaud J.C. 1999. Phylogénie, biogéographie et écologie des palmiers de Nouvelle-Calédonie.

Pintaud, J.-C., & Hodel, D. R. 2009. A Re-assessment of Basselinia gracilis: A Rare palm from Northeastern New Caledonia.. Palm Journal(190) , p.32-37.

Pintaud J.C. 2000. An introduction to the palms of New Caledonia.. Palms(44) , p.132-140.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Canel, J., Ugolini, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Garnier, D., Goxe, J., Henry, B., Lespes, A., Letocart, D., Letocart, I., Mercier, B., Tiavouane, J., Veillon, J., Warimavute, G.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique