Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Nom vernaculaire :

Palmier rasta

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 30/09/2016

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Palmier de 15 m de haut; tronc de 10 à 17 cm de diamètre avec cicatrices foliaires bien visibles avec quelquefois des racines adventives à la base.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est présente dans le Nord de la Grande Terre.

Habitat

En forêt dense humide sur pente et en forêt galerie (F)

Substrat

Sur sol plus ou moins profond sur pente ou d'alluvions d'origine sédimentaire ou plus rarement en mélange avec des apports calcaires.

Feuille

Feuilles étalées, une dizaine avec un pétiole court tomenteux; gaine de 60 à 100 cm de long de couleur vert-olive couverte d'un tomentum passant du brun à une couleur blanchâtre.

Phénologie (Fleur)

Inflorescences, 2 - 6, étalées et pendantes, couvertes d'un tomentum épais, laineux et blanchâtre devenant brun clair en vieillissant.

Fruits

Fruits ovoïdes, légèrement ellipsoïdes de 15 x 8 - 9 mm, pourpre à maturité.

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Corner.
 


Burretiokentia hapala est un palmier endémique de la Nouvelle-Calédonie confiné dans nord de la Grande Terre. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement égales à 398 et 20 km² tandis que le nombre de localité estimé à quatre. En conséquence, en tenant compte de l'impact considérable du cerf sur la régénaration de l'espèce, de la dégradation de l'habitat par le cochon, cerf et feux B.hapala est considéré En Danger (EN) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Son aire de répartition est confinée dans les forêts galerie dans le nord de la Grande Terre (de la Vallée des palmiers, Haute Diahot jusqu'à Troulala)

Population


La population totale n'est pas connue mais le comptage de la population de la Vallée du téléphone indique un nombre d'individus mature égal à environ 350. Nombre de sous population estimé à 3.

Habitat


Espèce de forêt dense humide ou forêt galerie sur terrains schisteux entre 50-400 m d'altitude.

Menaces


Les menaces principales sont le broutage des cerfs (Rusa timorensis)s sur les plantules, la dégradation de la forêt (par le cochon et le cerf (Rusa timorensis)), les feux et le défrichement pour l'agriculture et l'élevage.

Conservation


Cette espèce est protégée par le code de l'environnement de la province Nord et la province Sud mais n'est présent dans aucune aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in-situ et ex-situ. Recommandation: - Informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées. - sensibiliser les propriétaires du terrain du danger qui pèsent sur l'espèce présente dans leurs propriétés .

Bibliographie


Pintaud J.C. 2000. An introduction to the palms of New Caledonia.. Palms(44) , p.132-140.

Hodel, D. R., & Pintaud. 1998. The palms of New Caledonia / Les palmiers de Nouvelle-Calédonie..

Pintaud J.C. 1999. Phylogénie, biogéographie et écologie des palmiers de Nouvelle-Calédonie.

Pintaud, J.-C., & Baker, W. J. 2008. A Revision of the Palm Genera (Arecaceae) of New Caledonia.. Kew bulletin(63) , p.61-73.

Pintaud, J.-C., & Hodel, D. R. 1998. Three New Species of Burretiokentia. . Principes(42) , p.152-155.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Canel, J., Ugolini, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Garnier, D., Goxe, J., Henry, B., Lespes, A., Letocart, D., Letocart, I., Mercier, B., Tiavouane, J., Veillon, J., Warimavute, G.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Maura, J., Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique