Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 30/09/2016

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Palmier de 8 - 10 m; tronc couvert de cicatrices foliaires proéminentes et rapprochées, brusquement évasé à la base laissant apparaître un anneau de racines échasses peu développées.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce n'est connue que de l'extrème Sd de la Grande Terre, dans la haute vallée de la Rivière Bleue.

Habitat

En forêt dense humide sur forte pente (F)

Substrat

Sur sol peu profond d'éboulis sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles une dizaine, étalées 1,5 - 2,5m de long, avec un pétiole court faiblement recouvert d'un tomentum d'abord puis grisâtre; gaîne foliaire, courte, 30 - 50 cm de long, renflée et rapidement évasée, couverte d'un tomentum ras d'abord blanchâtre puis grisâtre.

Phénologie (Fleur)

Inflorescences 1 - 2 intrafoliaires aussi longues que la gaîne, robustes, un peu dressées et horizontales, densément recouvertes d'un tomentum blanchâtre; fleurs en triades très grandes pour le genre.

Fruits

2 cm de diamètre

Particularité

Cette espèce rare, n'est connue que de quelques individus dont l'existence est potentiellement menacée. L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Corner.
 


Basselinia grandiflora est un palmier rare, endémique de la Nouvelle-Calédonie. Il est confiné dans le sud-est de la Grande Terre dans les forêts denses du flanc est de la Montagne des Sources, sur les bords de la haute Rivière Bleue et la Haute Pourina. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont toutes deux égale à 20 km² tandis que le nombre de localité est estimé à 3. En conséquence, en tenant compte de la rareté de l'espèce, de son manque de regénération, B. grandiflora est considéré En Danger (EN) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce confinée dans le sud-est de la Grande Terre dans les forêts denses du flanc est de la Montagne des Sources, sur les bords de la haute Rivière Bleue et la Haute Pourina.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais les observations de terrain indiquent une population rare, pas abondante et une manque de régénération. Nombre de sous-population estimé à 3.

Habitat


Espèce de forêt dense humide sur roches ultrabasiques entre 250-950 m d'altitude.

Menaces


Les menaces principales identifiées sont la destruction de l'habitat par les cochons et la destruction des graines par les rats.

Conservation


Cette espèce est protégée par le code de l'environnement de la Province Nord et la province Sud et n'est présente que dans trois aires protégées : Parc de la Rivière Bleue, Haute Pourina, Montagne des Sources. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in-situ et ex-situ. L'incription de cette espèce dans dans la convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES) est recommendée.

Bibliographie


Pintaud, J.-C., & Hodel, D. R. 1998. Three New Species of Burretiokentia. . Principes(42) , p.152-155.

Pintaud, J.-C., & Baker, W. J. 2008. A Revision of the Palm Genera (Arecaceae) of New Caledonia.. Kew bulletin(63) , p.61-73.

Pintaud J.C. 2000. An introduction to the palms of New Caledonia.. Palms(44) , p.132-140.

Hodel, D. R., & Pintaud. 1998. The palms of New Caledonia / Les palmiers de Nouvelle-Calédonie..

Pintaud J.C. 1999. Phylogénie, biogéographie et écologie des palmiers de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Canel, J., Ugolini, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Garnier, D., Goxe, J., Henry, B., Lespes, A., Letocart, D., Letocart, I., Mercier, B., Tiavouane, J., Veillon, J., Warimavute, G.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique