Taxonomie

Kentiopsis magnifica (H. E. Moore) Pintaud & Hodel
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Mackeea magnifica H.E.Moore

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 30/09/2016

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Grand palmier pouvant atteindre 25 m, avec un tronc de 22 - 25 cm de diam., de couleur gris brun, couvert de cicatrices foliaires apparentes et rapprochées..

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est présente dans le nord-est de la Grande Terre.

Habitat

En forêt dense et humide, vallicole (F)

Substrat

Sur sol peu profond voire pierreux sur substrat sédimentaires (micaschistes).

Feuille

Feuilles 8 -9, étalées, de plus de 2 m de long, avec un pétiole de 20 cm, l'ensemble couvert d'un tomentum écailleux blanchâtre; gaîne de 0,80 - 1;5 m de long, vert foncé à vert pâle, couverte en dehors d'écailles grisâtres, blanche ou brune en dedans.

Phénologie (Fleur)

Inflorescences étalées et paniculées de 45 - 55 cm de long avec un pédoncule court (6,5 - 9 cm), portant 15 - 20 ramifications plus ou moins tomenteuses.

Fruits

Fruits 2,2 x 1,2 cm; graine ellipsoïdes 15 - 16 x 9 mm.

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Corner. Ancien nom : Mackeea magnifica HE Moore
 

Synonyme

Mackeea magnifica H.E.Moore


Kentiopsis magnifica est un grand palmier émergent, endémique de la Nouvelle-Calédonie qui est confiné à la pointe nord-est de la Grande Terre. L'habitat de K. maginificat est dégradé par les feux fréquents de la zone d'Amos et les graines sont consommées par les espèces invasives (les cerfs (Rusa timorensis), cochons et rats). Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont toutes deux égales à 24 km² tandis que le nombre de localité est estimé à 2. En conséquence, K. magnifica est considéré En Danger (EN) selon les critères B1ab (iii,v)+ 2ab(iii,v) avec un déclin estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce ayant une répartition confinée à la pointe nord-est de la Grande Terre, le long de la crête du col d'Amos, Haute vallée de la Myvetch jusqu'à de la péninsule de Pam.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais les observations de terrain indiquent une population localement abondante avec un nombre de sous-population estimé à 3.

Habitat


Espèce de forêt dense humide sur terrains schisteux entre 480-550 m d'altitude.

Menaces


Les menaces principales identifiées sont les feux, la dégradation de l'habitat par les cochons et possible menace des rats sur les graines et des cerf (Rusa timorensis)s sur la plantule.

Conservation


Espèce protégée par le code de l'environnement de la Province Nord et de la Province Sud mais n'est présente dans aucune aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in-situ et ex-situ. il est aussi recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées, proposer d'intégrer cette espèce dans les aménagements et une mise en pépinière.

Bibliographie


Pintaud J.C. 2000. An introduction to the palms of New Caledonia.. Palms(44) , p.132-140.

Pintaud, J.-C., & Baker, W. J. 2008. A Revision of the Palm Genera (Arecaceae) of New Caledonia.. Kew bulletin(63) , p.61-73.

Pintaud J.C. 1999. Phylogénie, biogéographie et écologie des palmiers de Nouvelle-Calédonie.

Hodel, D. R., & Pintaud. 1998. The palms of New Caledonia / Les palmiers de Nouvelle-Calédonie..

Pintaud, J.-C., & Hodel, D. R. 1998. A revision of Kentiopsis, a genus endemic to New Caledonia. . Principes(42) , p.32-33.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Canel, J., Ugolini, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Garnier, D., Goxe, J., Henry, B., Lespes, A., Letocart, D., Letocart, I., Mercier, B., Tiavouane, J., Veillon, J., Warimavute, G.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique