Taxonomie

Acropogon scheffleraefolius (Guillaumin) Morat
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Sterculia scheffleraefolia Guillaumin

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 28/01/2016

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Habitat

Forêts denses humides (F) ou maquis haut

Synonyme

Sterculia scheffleraefolia Guillaumin

 


Acropogon schefflerafolius est un arbre endémique réparti du nord au sud de la Grande-Terre en Nouvelle-Calédonie. On le trouve en forêt dense humide ou maquis sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire à une altitude de 30 à 750 m. Certaines des sous-populations sont menacées par l'activité minière (Tontouta, Kopéto par exemple). Un manque de régénération est constaté en forêt. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrences (EOO) étant respectivement estimées à 64 et 7977 km², A. scheffleraefolius est considéré quasi-menacé (NT) proche de VU B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures et un nombre de localités legèrement supérieur à 10.

Aire géographique


Acropogon schefflerafolius est un arbre endémique réparti du nord (Mandjélia, Panié) au sud (Port Boisé) de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie.

Population


La taille de la population est inconnue. On le retrouve en petites populations assez denses (presque rampant) sur éboulis (Tontouta, Poya) ou en individus plus isolés dans d'autres, parfois de grands arbres de 10-15m comme à Port Boisé Un manque de régénération a été observé en forêt.

Habitat


Cette espèce se trouve en forêt dense humide ou maquis (haut ou ligno-herbacé) sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire à une altitude de 30 à 750 m.

Menaces


Certaines des sous-populations sont menacées par l'activité minière (Tontouta, Kopéto par exemple). Le manque de régénération observé en forêt peut s'expliquer par l'impact d'espèces envahissantes (graines mangées par les rats, écorçage par le cerf (Rusa timorensis)...).

Conservation


Espèce protégée par le code de l'environnement de la province Nord mais pas par celui de la province Sud, A. scheffleraefolius est également connu du Parc Provincial de la Haute-Dumbéa.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Amice, R., Birnbaum, P., Bruy, D., Dubreuil, M., Dumontet, V., Fleurot, D., Lannuzel, G., Papineau, C., Razafindrakoto, L.

Reviewer(s): Cazé, H.

Contributor(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique