Taxonomie

Parsonsia macrophylla Pichon ex Guillaumin
endemique
UICN

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 19/02/2016

Description

Description Générale

Liane robuste, avec des axes recouverts d'une pubescence rousse.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est localisée dans le Sud de la Grande Terre et dans le Centre entre Bourail et Houaïlou.

Habitat

En forêt dense humide d'altitude.

Substrat

Sol humifère sur éboulis péridotitiques.

Feuille

Feuilles grandes, molles, cordiformes, aussi larges que longues, pointues au sommet, presque tronquées à la base, longuement pétiolées, à revers velu; nervures latérales peu nombreuses, visibles sur les 2 faces.

Phénologie (Fleur)

Fleurs d'un blanc sale au dehors, rose vif au dedans, odoriférentes, sur des panicules de cymes robustes, terminales ou axilaires,

Fruits

Fruits non décrits.

Reproduction

Floraison de novembre à janvier.

Particularité

Cette espèce distribuée de façon disjointe a été peu récoltée et demeure encore incomplètement connue.

Parsonsia macrophylla est une liane endémique de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est localisée dans le sud de la Grande Terre et dans le centre entre Bourail et Houaïlou. On la retrouve en forêt dense humide d'altitude sur substrat ultramafique à une altitude de 800 à 1000 m. Cette espèce ne semble aujourd'hui pas menacée. En raison de sa faible zone d'occupation (AOO) estimée à 24 km² , P macrophylla est considéré proche de la menace (NT (VU D2)).

Aire géographique


Parsonsia macrophylla est une liane endémique de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est localisée dans le sud de la Grande Terre et dans le sentre entre Bourail et Houaïlou.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


On la retrouve en forêt dense humide d'altitude sur substrat ultramafique (sol humifère sur éboulis péridotitiques) à une altitude de 800 à 1050 m.

Menaces


Cette espèce ne semble aujourd'hui pas menacée.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement mais se trouve en revanche en aires protégées : Parc provincial de la Rivière Bleue, réserve naturelle du Mont Kouakoué, réserve naturelle de la Haute-Pourina

Bibliographie


Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Bruy, D., Dubreuil, M., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Lagrange, A., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Amice, R.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V., Chanfreau, S.


Répartition géographique