Taxonomie

endemique
UICN

Nom vernaculaire :

Geissois commun, batcho (drubéa).

Synonymes

Geissois glauca Pancher ex GuillauminGeissois intermedia Vieill. ex Pamp.

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 21/07/2016

Description

Description Générale

Arbuste/arbre pouvant atteindre 8 m. Plante accumulatrice de nickel.

Habitat

En maquis minier et forêt (MF)

Substrat

Sur substrats variés

Feuille

Feuilles glauques

Phénologie (Fleur)

Fleurs en forme de brosses à bouteilles, rouges.

Reproduction

Fruits mûrs en janvier - février.

Particularité

Hopkins H. C. F. 2006. Nomenclature and typifi cation in Geissois (Cunoniaceae) in the South-West Pacifi c. Adansonia, sér. 3, 28 (2) : 311-327.


Geissois pruinosa est un arbuste/arbre endémique de Nouvelle-Calédonie. On le trouve en maquis et forêt humide de basse à haute altitude sur substrats variés. Cette espèce est largement répartie et ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Geissois pruinosa est considéré en préoccupation mineure (LC). Les deux variétés de Geissois pruinosa ne sont pas évaluées.

Aire géographique


Largement répartie sur la Grande Terre de Yaté à Koumac.

Population


Dans le nord-ouest, ce sont des plantes assez rares, souvent en bord de creek en maquis ou en forêt à basse altitude

Habitat


Dans le Sud, la variété pruinosa est commune en maquis et en forêt sur substrat ultramafique, plutôt à basse altitude (20–400 m), parfois en bord de mer. En forêt, elle est plus fréquente en lisière, mais peut être un grand arbre au milieu de celle-ci Dans le Nord-Est, var. intermedia se trouve en forêt humide ou secondarisée à basse altitude (10–500 m), sur des substrats de nature variée, ultramafiques (y compris serpentinite) et non-ultramafiques Dans la zone de transition entre les deux variétés, située entre le mont Mou et le mont Do, récoltes en maquis et en forêt sur substrat ultramafique. Récoltes du Nord-Ouest, souvent au pied des massifs miniers (Néhoué, Kaala, Koniambo, Oua Tilou, Boulinda, Tiébaghi) n’ont été placées dans aucune des variétés.

Menaces


Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Certaines sous-populations peuvent être touchées par l'impact des activités minières et des feux de brousse.

Conservation


Cette espèce se cultive assez facilement en pépinière et est utilisée en revégétalisation (SLN, SMT). Cette espèce n'est pas protégée règlementairement mais est connue de plusieurs aires protégées : Mont Do, Mont Mou, Pic Ningua, Vallée de la Thy, Montagne des Sources

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

H. C. F. Hopkins, J. C. Bradford, B. Donovan, Y. Pillon, J. Munzinger, B. Fogliani 2015. Floral biology of the Cunoniaceae in New Caledonia and the role of insects, birds and geckos as potential pollinators.

Helen Fortune Hopkins, Yohan Pillon, Ruurd Hoogland 2015. Flore de la Nouvelle-Calédonie : Cunoniaceae.

H. C. F. Hopkins and Y. Pillon 2011. Further new endemic taxa of Cunoniaceae from New Caledonia . Kew Bulletin(66) , p.405-423.

Experts


Assessor(s): Pillon, Y., Bruy, D., Butin, J., Fleurot, D., Gâteblé, G., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I., Tanguy, V., Tiavouane, J., Tron, F.

Reviewer(s): Fogliani, B.

Contributor(s): Brinkert, M., Couhia, J., Fortune-Hopkins, H.

Facilitator(s): Maura, J., Tanguy, V.


Répartition géographique