Taxonomie

Alsophila stelligera (Holttum) R.M.Tryon
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Cyathea stelligera Holttum

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 10/06/2017

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Habitat

Forêts denses humides (F)

Description Générale

Les écailles ont une bordure différenciée et une pointe noire au sommet.

Feuille

Pétiole noirâtre, à base portant des écailles à pointe noire au sommet et à bordure différenciées. Pennes atteignant 70 cm de long.

Fruits

Un sore par lobe à indusie de grande taille couvrant tout le limbe excepté la marge

Particularité

L'architecture de cette espèce est conforme au Modèle de Corner. Ancien Cyathea stelligera
 

Synonyme

Cyathea stelligera Holttum


Alsophila stelligera est une fougère arborescente endémique répartie du Mont Colnett (nord-est) à la tribu de Mia (Canala) au sud de la Grande Terre. On la retrouve en forêt humide sur substrat ultramafique, à une altitude de 300 à 720 m. La principale menace identifiée est l'impact direct, causé par les espèces envahissantes (cerfs), limitant la régénération de l'espèce en particulier sur la zone de Dogny et Col des roussettes / Bouirou. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 2685 et 88 km² tandis que le nombre de localités est estimé à huit. En conséquence, Alsophila stelligera est considéré Vulnerable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d individus matures.

Aire géographique


Alsophila stelligera est une fougère arborescente endémique répartie du Mont Colnett (nord-est) à la tribu de Mia (Canala) au sud de la Grande Terre.

Population


Espèce localement abondante, la taille de la population est inconnue. L'espèce est connue de onze sous-populations : Colnett, Wewec, Tao, Ouaïème, Bopope, Tchamba /Amoa, Gohapin, Bouirou/Col des Roussettes, Parc des Grandes Fougères, Dogny, Mia.

Habitat


Espèce présente en forêt humide sur substrat ultramafique et volcano-sédimentaire, à une altitude de 300 à 720 m.

Menaces


La principale menace identifiée est l'impact direct causé par les espèces envahissantes (cerfs (Rusa timorensis russa) qui consomment les individus accessibles jusqu'au coeur, limitant la régénération de l'espèce en particulier sur la zone de Dogny et Col des rousettes / Bouirou.

Conservation


Espèce protégée règlementairement en Province Sud, elle est présente dans trois réserves : Mont Panié, Aoupinié, Parcs des Grandes Fougères. Il est préconisé d'effectuer des études afin de mieux comprendre cette répartition disjointe ainsi que sa place dans la dynamique forèstière. Des prospections dans les régions voisines sont de plus préconisées. Il est recommandé d'informer le CEN Nouvelle-Calédonie (Conservatoire d'espaces naturels de Nouvelle-Calédonie) de la situation de cette espèce et des zones impactées à des fins de régulation.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Brownlie G. 1969. Flore de la Nouvelle-Calédonie et Dépendances, Volume 3: Pteridophytae.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrabé, L., Cazé, H., Chambrey, C., Garnier, D., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I.

Reviewer(s): Tanguy, V., Perrie, L.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J., Warimavute, G.


Répartition géographique