Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Synonymes

Oceanopapaver neocaledonicum Guillaumin

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 10/09/2015

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

C'est un arbrisseau très ramifié de 0,50 à 1 m de haut.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Pousse dans la région de Oundjo, Kafeate.

Substrat

Sur péridotites ou serpentines.

Feuille

Les feuilles sont alternes.

Phénologie (Fleur)

Fleurs jaunes et fruits minces de 10 à 50 mm.

Reproduction

Floraison et fructification semblent se produire tout au long de l'année.

Particularité

Anciennement appelée "oceanopapaver". C'est la seule espèce. Elle est rare dans la nature mais prospère dans certains jardins de Nouméa. La position du genre est discutée.

Téléchargez la fiche de culture (fichier pdf de 1,1 Mo) réalisée par la station SRMH-IAC.


Corchorus neocaledonicus est un arbrisseau endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue de 3 sous-populations (Cap Tonnerre, Tinip/Cap Deverd/Ouazangou, Koniambo). On la trouve en maquis sur substrat ultramafique du littoral à une altitude de 100 m. Les maquis miniers de basse altitude de la côte nord-ouest de la Grande Terre sont confrontés à plusieurs menaces (urbanisation, stress hydrique, feux de brousse). Une des sous-populations est de plus menacée par l'exploitation minière en cours sur la zone du Koniambo. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont estimées respectivement à 751 km² et 68 km² tandis que le nombre de localités est estimé à 7. En conséquence, C. neocaledonicus est considéré Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii)+2ab(iii) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat.

Aire géographique


Corchorus neocaledonicus est un arbrisseau micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue de 3 à 4 sous-populations (Cap Tonnerre, Tinip, Cap Deverd, Koniambo).

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Corchorus neocaledonicus se retrouve en maquis sur substrat ultramafique du littoral à une altitude de 100 m.

Menaces


Les maquis miniers de basse altitude de la côte nord-ouest de la Grande-Terre sont confrontés à plusieurs menaces (urbanisation, stress hydrique, feux de brousse). Une des sous-populations est de plus menacée par l'exploitation minière en cours sur la zone du Koniambo.

Conservation


Corchorus neocaledonicus est une espèce protégée par le code de l'environnement de la Province nord. Aucune population biologiquement viable de cette espèce ne se trouve en revanche dans une aire protégée. Une fiche de culture a été réalisée par l'IAC (Institut Agronomique néo-Calédonien) en 2008. Cette espèce bénéficierait de mesures de conservation in-situ et ex-situ. Cette espèce est composée de deux variétés. Néanmoins, l'identification des échantillons semble imprécise entre les deux variétés. Une clarification de l'identification des observations permettrait d'évaluer le statut liste rouge de chacune d'entre elles.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Fleurot, D., Gailhbaud, P., Garnier, D., Suprin, B.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V., Chanfreau, S.


Répartition géographique