Taxonomie

Oxera grandiflora (Dubard) "Gâteblé" comb. ined.
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Oxera pulchella var. grandiflora DubardOxera pulchella var. sinuata Guillaumin

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 08/09/2017

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description Générale

voir espèce; entrenoeuds finement velus.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette sous-espèce de la Grande Terre, est localisée à la presqu'île de Nouméa.

Habitat

Dans les formations côtières sclérophylles.

Substrat

Sur sol plus ou moins érodé sur schistes et sur croûtes calcaires.

Feuille

voir espèce; feuilles finement velues sur le revers et le pétiole.

Phénologie (Fleur)

voir espèce; inflorescences finement velues; calice avec des sépales unis à la base.

Fruits

voir espèce.

Reproduction

Flloraison de juillet à janvier. Fruits observés en octobre.

Synonyme

Oxera pulchella var. grandiflora Dubard

Particularité

Cette sous-espèce rare est pour l'instant localisée à la Presqu'île de Nouméa. Après vérifications, elle pourrait être présente dans d'autres secteurs isolés de la côte ouest ( Presqu'île de Népoui, ou Prony). Conf . Photos C'est une plante très rare et en danger, car très menacée par l'urbanisation et les feux.. Situation IUCN : EN

Téléchargez la fiche de culture (fichier pdf de 1031 ko) réalisée par la station SRMH-IAC.

 


Oxera grandiflora est une liane grêle ou robuste, endémique de la Nouvelle-Calédonie limitée dans la partie sud ouest de la Grande Terre. Taxon de formations côtières sclérophylles, ses aires d'occupation (AOO) et d'occurrence (EOO) sont de 40 km² et 190 km², respectivement. Connue de cinq localités, elle est très menacée par les feux, l'urbanisation, les squats et les cerfs. Oxera grandiflora est donc considéré En Danger d'extinction (EN) selon les critères B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v).

Aire géographique


Répartition limitée dans la partie sud ouest de la Grande Terre : Grand Nouméa et Ilot Leprédour.

Population


La taille des populations n'est pas connue. Les observations terrain indiquent de petites sous-populations.

Habitat


Espèce de formations côtières sclérophylles sur substrat volcano-sédimentaire jusqu'à 130 m d'altitude.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont les feux, l'urbanisation (Kaméré, Tuband, Tina), les squats (Tina, Montravel, Ducos) et les cerfs (Rusa timorensis) sur l'îlot Leprédour.

Conservation


Ce taxon n'est protégé par aucun code de l'environnement provincial mais il est présent dans une seule aire protégée : Parc Zoologique et Forestier. Cette espèce est cultivée en pépinière à la station de Saint-Louis de l'IAC (Institut agronomique de Nouvelle-Calédonie) et dans un grand nombre de jardins privés sur Nouméa. Cependant (suivi de la population viable, régulation des espèces invasives, protection de la population dans un périmètre délimité) devraient se poursuivre pour une meilleure protection de l'espèce. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) sur sa présence dans les zones concernées, de proposer d'intégrer cette espèce dans les aménagements et de le cultiver en pépinière.

Bibliographie


Gâteble G. 2012. History, Biology, and Conservation of Pacific Endemics.1. The Royal Creeper, Oxera pulchella (Lamiaceae),a New Caledonian Ornamental Plant1. Pacific science(66(4)) , p.413-433.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Gâteble G. 2016. Flore ornementale de Nouvelle-Calédonie.

Barrabé L, Karnadi-Abdelkader,G, Ounemoa,J,de Kok RPJ., Robert N, Gâteble,G. 2015. Recircumscription of Oxera (Lamiaceae: Ajugoideae) ta include Faradaya based on molecular and anatomical data. Botanical Journal of the Linnean Society(179) , p.693-711.

Mabberley DJ, de Kok RPJ. 2004. Labiatae. In: Morat P,ed. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendance.

Experts


Assessor(s): Gâteblé, G., Barrabé, L., Fleurot, D., Amice, R., Cazé, H., Bruy, D., Hequet, V., Vandrot, H., Butin, J., Mandaoué, L., Haverkamp, C., Dumontet, V., Laudereau, C.

Reviewer(s): Meyer, S.

Facilitator(s): Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique