Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Synonymes

Lyperanthus polytrichus Guillaumin

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 11/09/2015

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description

Herbe dressée, graminiforme, haute de 30-40 com.

Habitat

Maquis minier (M) et sur crêtes arides.

Feuilles

La seule feuille, caduque peut dépasser 30 cm.

Fleurs

Inflorescence à 3-7 fleurs, de couleurs vertes et  espacées sur 6-10 cm du rachis. La labelle possède de longs poils rouges herissés.

Synonimy

Lyperanthus polytrichus Guillaumin    

Références:

Flore de la Nouvelle-Calédonie - 8 : Orchidaceae
par Nicolas Hallé
Publié en 1977 par le Muséum National d'Histoire Naturelle.

 

Calochilus neocaledonicus est une orchidée de type géophyte endémique de la Nouvelle-Calédonie, répartie de Prony jusqu'à Kopéto sur la Grande Terre. Il croît en milieu ouvert, dans des maquis et sur des crêtes arides entre 400-1300 m d'altitude. En raison des impacts de l'activité minière et des feux, on estime un déclin continu de la qualité de son habitat et de la taille de la population. Ainsi en utilisant le critère C, C. neocaledonicus est considéré En Danger EN C2a(i).

Aire géographique


De prony jusqu'à Kopéto sur la Grande Terre.

Population


D'après les observations de terrains, la taille d ela population est estimée à moins de 2 500 individus matures.

Habitat


C.neocaledonicus croît dans des milieux ouverts dans des maquis et sur des crêtes arides.

Menaces


Les principales menaces observées sont les activités minières en cours à Goro (Vale) et Camp de Sapins (SLN), ainsi que les feux. Les activités minières passées (Paéoua) ou futures (Tchingou) peuvent également avoir ou avoir eu un impact fort.

Conservation


C. neocaledonicus est protégée par le code d el'environnement de la Province Nord et la Province Sud et est présent dans certaines aires protégées comme la réserve naturelle du Mont Do, réserve naturelle du Mont Humboldt, réserve naturelle du massif du Kouakoué, Parc provincial de la Rivière Bleue. Il est recommandé d 'effectuer des prospections dans les anciennes zones d'observations de collectes et de protéger (cloture pa rexemple) des populations présentes dans les istes miniers.

Bibliographie


Hallé N.; Aubréville A.; Leroy J. F.; 1977. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 8: Orchidaceae.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Butin, J., Laudereau, C., Amice, R., Cazé, H., Fleurot, D., Frayssinet, I., Garnier, D., Goxe, J., Gâteblé, G., Veillon, J., Villegente, J.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Contributor(s): Faria, E.

Facilitator(s): Chanfreau, S.


Répartition géographique