Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 27/10/2017

Description

Description Générale

Arbuste ou arbre pouvant atteindre 20 m de haut avec un tronc de 45 cm de diam., bien ramifié, à rameaux grêles; écorce presque lisse brune, tâchetée de gris.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce répartie sur la côte est uniquement de Houaïlou à Poindimié.

Habitat

En forêt dense et humide de basse altitude, souvent en forêt-galerie. (F)

Substrat

Sur sol plus ou moins profond d'alluvions ou de colluvions, issues de roches sédimentaires

Feuille

Feuilles simples opposées pétiolées, lancéolées, à bord un peu ondulé, faiblement coriaces.

Phénologie (Fleur)

Fleurs très petites, jaune pâle sur des inflorescences terminales plus courtes que les feuilles.

Fruits

Fruits en follicules longs de 20 cm, épais de 3-4 mm; graines ellipsoïdes à ailes étroites et effilées.

Reproduction

Floraison et fructification d'octobre à décembre.

Particularité

L'épithète "; sphaerocapitata"; attribuée à cette espèce fait allusion au bouton floral en forme de tête globuleuse.
 


Alstonia sphaerocapitata est un arbre ou arbuste endémique de Nouvelle-Calédonie, restreint à la côte est de la Grande Terre. Cette espèce se trouve en forêt humide de basse altitude, jusqu'à 400 m d'altitude. Connue de 6 localités, ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont respectivement de 669 et 56 km². La principale menace provient des feux. En conséquence, A. sphaerocapitata est considéré Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-calédonie, répartie uniquement sur la côte est de la Grande Terre : de Baie Ugué à Touho.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Arbre ou arbuste de forêt humide de basse altitude (notamment forêt-galerie) sur substrat ultramafique, jusqu'à 400 m d'altitude.

Menaces


Menace principale : feux

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement en Nouvelle-Calédonie et n'est présente dans aucune aire protégée. Elle bénéficierait de mesures d'urgence en matière de conservation ex situ et in situ. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées. Enfin, des prospections semblent nécessaires à Baie Ugué, Timbounou et Povila pour mieux estimer la taille de population et son statut de menace.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Lannuzel, G.; Gâteblé, G.; Fogliani, B. 2017. Etude des Espèces Rares et Menacées des sites miniers de la SMT.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrière, R., Butin, J., Fleurot, D., Lagrange, A., Lannuzel, G., Letocart, I., Suprin, B.

Reviewer(s): Veillon, J.

Contributor(s): Russ, L.

Facilitator(s): Warimavute, G., Tanguy, V.


Répartition géographique