Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 27/10/2017

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Liane ou arbuste dressé ou sarmenteux, de 0,5 - 1,5 m de hauteur; rameaux faiblement anguleux, éparsement couverts de lenticelles.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce uniquement concentrée dans le Nord Ouest de la Grande Terre (Koniambo - Kaala)

Habitat

Dans le maquis à base et moyenne altitude. (M)

Substrat

Sur sol plus ou moins érodé sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles opposées ou verticillées par 3, pétiolées, coriaces, elliptiques ou linéaires; marge fortement révolutée; nervures peu distinctes

Phénologie (Fleur)

Fleurs blanches ou rosées, solitaires ou groupées par 4 sur des inflorescences simples, terminales ou axillaires.

Fruits

Fruits pédonculés avec 1 - 2 articles ellipsoïdes.

Reproduction

Floraison et fructification de juin à décembre.
 


Alyxia kaalaensis est un arbuste dressé (quelque fois à port sarmenteux) ou une liane endémique de Nouvelle-Calédonie, présent sur les massifs du nord-ouest de la Grande Terre. Cette espèce pousse en maquis de basse et moyenne altitude, jusqu'à 800 m. Connue de 5 localités, ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont respectivement de 569 et 28 km². La principale menace provient des feux de brousse. En conséquence, A. kaalaensis est considéré Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce endémique de Nouvelle-Calédonie, présente uniquement sur les massifs du nord-ouest de la Grande Terre : de Pouembout au nord de Koumac.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Arbuste dressé, parfois à port sarmenteux, ou liane poussant uniquement en maquis de basse et moyenne altitude, de 10 à 800 m.

Menaces


Menace principale : feux à basse altitude. Certaines sous-populations anciennement connues ont peut-être disparu.

Conservation


Cette espèce est protégée règlementairement en Province Nord, mais n'est présente dans aucune aire protégée. L'espèce bénéficierait de mesures d'urgence en matière de conservation ex situ et in situ. Il est recommandé d'assurer le suivi de la population existante, de préserver la population viable sur des périmètres délimités et d'informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées. Il est de plus préconisé de réaliser des tests de multiplication pour envisager des programmes de replantation. Enfin, il est urgent de prospecter les sous-populations anciennement connues (Siounda, Tiéta, Oundjo, Pinjen et Tiaoué) pour confirmer la présence de l'espèce, la taille de population et mieux apprécier son statut de menace.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Lannuzel, G.; Gâteblé, G.; Fogliani, B. 2017. Etude des Espèces Rares et Menacées des sites miniers de la SMT.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrière, R., Butin, J., Fleurot, D., Lagrange, A., Lannuzel, G., Letocart, I., Suprin, B.

Reviewer(s): Veillon, J.

Contributor(s): Russ, L.

Facilitator(s): Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique