Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 12/10/2015

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau ou arbuste densément ramifié.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce peu répandue est localisée sur la Grande Terre dans la région de Voh (Tahafé-Katépahié)

Habitat

Dans le maquis ligno-herbacé

Substrat

Sur sol érodé sur pérodotites.

Feuille

Feuilles ( 4 - 8 x 2 - 6 cm), élargies et cordiformes à la base, rétrécies, triangulaires et arrondies au sommet, coriaces et très courtement pétiolées.

Phénologie (Fleur)

Fleurs sur des inflorescences terminales plus longues que les feuilles.

Fruits

Drupes ovoïdes

Particularité

Cette espèce, imparfaitement connue, est très localisée. Des mesures de protection de son environnement s'avèrent urgentes.
 


Hunga cordata est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que de deux massifs proches l'un de l'autre : le Katépahie et le Tahafé. Elle se retrouve en maquis ligno-herbacé sur substrat ultramafique, de 20 à 500 m d'altitude. La principale menace provient de la dégradation de l'habitat liée à l'impact des feux de brousse et au développement économique lié à l'activité minière en cours sur le massif du Koniambo. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement estimées à 35 km² et 24 km² tandis que le nombre de localités est estimé de sept à huit. En conséquence, H. cordata est considéré Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Hunga cordata est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que de deux massifs proches l'un de l'autre : le Katépahie et le Tahafé.

Population


La taille de la population est inconnue. Cet arbuste est assez répandu où il est connu.

Habitat


Hunga cordata se retrouve en maquis ligno-herbacé sur substrat ultramafique, de 20 à 500 m d'altitude.

Menaces


La principale menace provient de la dégradation de l'habitat liée à l'impact des feux de brousse. Les feux de brousse touchent une moyenne de 20,000ha de terrains chaque année, notamment lors de la la saison sèche. Les bas de pente des massifs ultramafiques du nord-ouest sont particulièrement touchés. L'exploitation minière en cours sur le massif du Koniambo entraîne un développement économique et des phénomènes induits importants (urbanisation).

Conservation


Cette espèce est protégée par les codes de l'environnement de la province Nord (protection du genre) et de la province Sud. Aucune population connue et biologiquement viable de cette espèce ne se trouve dans une aire protégée.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Chambrey, C., Fleurot, D., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V., Chanfreau, S.


Répartition géographique