Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 21/07/2016

Description

Description Générale

Arbuste/ petit arbre.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Plaine des Lacs.

Habitat

Zones hydromorphes (R)

Phénologie (Fleur)

Fleurs en forme de ";brosse à bouteille";, de couleur rouge.
 


Cunonia deplanchei est un arbuste/petit arbre endémique du sud de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. On le trouve surtout en zone ouverte marécageuse à basse altitude sur substrat ultramafique. Les principales menaces pesant sur cette espèce proviennent de la fragmentation de son habitat liée aux feux de brousse et à l'activité minière. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrence étant respectivement estimées à 60 km² et 337 km², Cunonia deplanchei est considéré Vulnérable (VU) selon le critère B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v) avec une estimation de 8 localités.

Aire géographique


Dans la région de la plaine des Lacs et au sud du lac de Yaté. Les localités Dumbéa et St. Pierre (Le Rat 431 p.p. et Brousmiche 512 p.p.) sont douteuses, provenant de collections mélangées à C. purpurea. La localité Prony est également douteuse, la « région de Prony » pouvant comprendre la plaine des Lacs.

Population


8 sous-populations : prony, plaine des lacs, kwébini, riv des lacs, creek pernod, marais kiki, riv blanche, haute yaté

Habitat


A basse altitude, surtout en zone ouverte marécageuse sur substrat ultramafique de 100 à 300 m d'altitude.

Menaces


Les principales menaces pesant sur cette espèce proviennent de la fragmentation de son habitat liée aux feux de brousse et à l'activité minière. La mise en eau du barrage de Yaté a restreint son aire de répartition. Cette espèce peut se regénérer après le passage d'un feu.

Conservation


Cette espèce se cultive assez facilement en pépinière et pourrait être utilisée plus fréquemment en régévétalisation. Cette espèce n'est pas protégée règlementairement mais est connue de deux aires protégées : Rivière bleue, Haute Yaté La protection des zones humides du Grand-Sud récemment inscrites à la convention RAMSAR par la mise en place d'un plan de gestion serait bénéfique pour cette espèce.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Helen Fortune Hopkins, Yohan Pillon, Ruurd Hoogland 2015. Flore de la Nouvelle-Calédonie : Cunoniaceae.

H. C. F. Hopkins, J. C. Bradford, B. Donovan, Y. Pillon, J. Munzinger, B. Fogliani 2015. Floral biology of the Cunoniaceae in New Caledonia and the role of insects, birds and geckos as potential pollinators.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Pillon, Y., Bruy, D., Butin, J., Fleurot, D., Gâteblé, G., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I., Tanguy, V., Tiavouane, J., Tron, F.

Reviewer(s): Fogliani, B.

Contributor(s): Couhia, J., Fortune-Hopkins, H., Brinkert, M.

Facilitator(s): Tanguy, V., Maura, J.


Répartition géographique