Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 09/06/2017

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau tortueux moins d'1 m; rameaux courts et épais; écorce rougeâtre ou grisâtre.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est uniquement localisée dans le Nord-Est de la Grande Terre, dans la partie sommitale de la Rche Ouaïème

Habitat

Dans le maquis ou les fourrés clairsemés altimontains.

Substrat

Sur sol érodé rocheux sur substrat métamorphique.

Feuille

Feuilles concentrées à l'extrèmité des axes, courtes, dressées ou trés peu récurvées, coriaces, 1,5 - 6 cm et 0,4 - 1,5 cm de large à la base, régulièrement atténuées jusqu'au sommet, ce dernier triangulaire; marge très finement denticulée; nervures très rapprochées et nombreuses, un peu saillantes en dessous.

Phénologie (Fleur)

Fleurs rouges, glabres, solitaires ou groupées par 2 - 3 en fascicules sur l'axe des inflorescences terminales de 2 - 8 cm de long; tube de la corolle large et ventru; étamines incluses.

Fruits

Capsules globuleuses, glabres et brunâtres à maturité.

Reproduction

Fleurs et fruits observés en janvier, avril et juillet.

Dracophyllum ouaiemense est un arbrisseau micro-endémique des Roches de la Ouaième, au nord-est de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce pousse dans du maquis sur substrat volcano-sedimentaire entre 600-974 m d'altitude. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont toutes deux estimées à 12 km² pour une seule localité. En conséquence, Dracophyllum ouaiemense est considéré En Danger Critique d'Extinction (CR) selon les critères B1ab(iii) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat.

Aire géographique


Espèce endemique des Roches de la Ouaième au nord-est de la Grande Terre.

Population


La taille des populations n'est pas connue.

Habitat


Espèce du maquis sur substrat volcano-sedimentaire entre 600-974 m d'altitude.

Menaces


La principale menace provient de la dégradation de l'habitat causée par les feux de brousse assez fréquents dans la zone.

Conservation


Cette espèce est protégée par le code de l'environnement de la Province Nord mais n'est présente dans aucune aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in situ et ex situ. Des prospections s'avèrent nécessaires pour mieux estimer la taille de sa population. Et il est recommandé d'assurer le suivi des populations existantes.

Bibliographie


Virot, R. 1975. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 6 : Epacridacées.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M. and M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Venter, S. 2004. Dracophyllum mackeeanum (Ericaceae: Richeeae), a new species from New Caledonia Dracophyllum mackeeanum (Ericaceae: Richeeae), a new species from New CaledoniaDracophyllum mackeeanum (Ericaceae: Richeeae), a new species from New Caledonia Dracophyllum mac. New Zealand Journal of Botany (42) , p.4.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrabé, L., Cazé, H., Chambrey, C., Garnier, D., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I.

Reviewer(s): Veillon, J.

Contributor(s): Vandrot, H.

Facilitator(s): Maura, J., Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique