Taxonomie

Syzygium propinquum (Guillaumin) J.W.Dawson
endemique
UICN

Synonymes

Caryophyllus propinquus Guillaumin

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 26/01/2018

Description

Description Générale

Arbuste de 2 - 7 m; rameaux jeunes 4-angulaires, les âgés cylindriques.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est répandue dans la partie centrale de la Grande Terre.

Habitat

En forêt dense humide ou dans le maquis.

Substrat

Sur sol plus ou moins profond ou érodé sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles sessiles, coriaces, largement ovées ou lancéolées, arrondies, rétuses ou acuminées au sommet, arrondies ou fortement cordées à la base; marge fortement révolutée; nervures saillantes.

Phénologie (Fleur)

Fleurs du Groupe 8, blanches, groupées par 2 - 9 en corymbes sur des inflorescences peu ramifiées à axes épais, terminales ou axillaires; hypanthium en forme de coupe, garni de glandes oléagineuses proéminentes; sépales 4; pétales 4 soudés en capuchon.

Fruits

Drupes noires à maturité, bombées; endocarpe fibreux; graine 1 par fruit.

Reproduction

Fleurs et fruits observés de décembre à août.
 

Synonyme

Caryophyllus propinquus Guillaumin 


Syzygium propinquum est un arbuste endémique de la Nouvelle-Calédonie restreint au centre de la Grande Terre. Cette espèce pousse dans la forêt dense humide et dans le maquis sur du substrat volcano-sédimentaire et ultramafique entre 390 et 1000 m d'altitude. Connue de huit localités, ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont égales à 2085 et 45 km², respectivement. Les menaces principales proviennent des feux (Gohapin, Creeck Hervouet), des cerfs (Rusa timorensis) et de l'activité minière (Kouaoua ) qui dégradent la qualité de l'habitat. En conséquence, S. propinquum est classé Vulnérable (VU) suivant les critères B1ab(ii,iii,v)+B2ab(ii,iii,v), avec un déclin continu de l'AOO, de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie restreinte au nord est de la Grande Terre, de Mt. Aoupinié à Mé Ori.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


Espèce de forêt dense humide et en maquis sur substrat volcano-sédimentaire et ultramafique entre 390 et 1000 m d'altitude.

Menaces


Les menaces principales proviennent des feux, des cerfs (Rusa timorensis) et de l'activité minière (Kouaoua (SLN)) qui dégradent la qualité de l'habitat.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée réglementairement en Nouvelle-Calédonie mais elle est présente dans 2 aires protégées : Mont Panié et Aoupinié. Il est recommandé d'intégrer cette espèce aux codes de l'environnement. De plus, une propection est recommandée afin de mettre à jour les informations sur la distribution et la population de l'espèce.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Dawson J.W. 1999. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 23 : Myrtaceae Myrtoideae 1 : Syzygium.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Héquet, V., Vandrot, H., Barrabé, L., Amice, R., Butin, J., Cazé, H., Fleurot, D., Suprin, B., Chambrey, C., Laudereau, C., Haverkamp, C., Fogliani, B.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Facilitator(s): Tanguy, V., Warimavute, G., Meyer, S.


Répartition géographique