Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 23/07/2015

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description Générale

arbuste grêle haut de 3 - 4 m, rameaux peu nombreux; écorce gris clair.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce connue que par 2 récoltes provenant de Oui Pouin

Habitat

En sous-bois de forêt dense

Substrat

Sur sol plus ou moins profond sur schistes et grauwackes

Feuille

Feuilles pétiolées, groupées par 2 - 6 en bout d'axes, étroitement oblongues, subcoriaces à marge faiblement crénelée.

Phénologie (Fleur)

Fleurs blanches sur des inflorescences terminales en gappes ombelliformes.

Fruits

Fruits encore méconnus

Reproduction

Floraison en septembre

Particularité

Espèce très rare, insuffisamment connue et peu récoltée, surtout en fruits. Pour l'instant très localisée.

Arbuste endémique connu d'une seule localité sur la Grande Terre, Oui Pouin, P. bernardii n'a pas été revu depuis l'unique récolte sur cette station en 1965 malgré plusieurs campagnes de prospections. Présente sur une gamme altitudinale de 500 à 700 mètres en sous bois de forêt humide, l'espèce aurait pu disparaître sous la pression des feux de brousse récurrents dans la région conjuguée à la dégradation du milieu causée par le cerf (Rusa timorensis). Avec une aire d'occupation et une aire d’occurrence de 4 km² et en estimant un déclin continu de la qualité de l'habitat, P. bernardii est évalué en danger critique probablement éteint (CR PE) B1ab(iii)+2ab(iii).

Aire géographique


P. bernardii est une espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie connue d'une unique station au centre de la Grande Terre: Oui-Pouin.

Population


La taille de la population est inconnue du fait d'un manque de données.

Habitat


Pittosporum bernardii est une espèce de sous-bois de forêt humide sur sol plus ou moins profond sur schistes et grauwackes.

Menaces


De par sa répartition, l'espèce P. bernardii peut être menacée par le cerf (Rusa timorensis) et les feux fréquents qui constituent avec l'activité minière les trois menaces majeures envers la flore calédonienne.

Conservation


L'espèce P. bernardii n'est protégée par aucune législation et n'est présente dans aucune des aires protégées de Nouvelle-Calédonie. Afin de confirmer ou d'infirmer l’extinction de l'espèce, il serait souhaitable de relancer les prospections sur la station de Oui-Pouin, mais également sur les Koghis, station correspondant à une collecte ancienne de Balansa. Un comptage du nombre d'individus permettra de suivre l'état de la population. Enfin pour améliorer la connaissance sur les espèces calédoniennes du genre Pittosporum et notamment la proximité entre les espèces P. heckelii et P. bernardii, il serait intéressant de proposer une étude phylogénétique.

Bibliographie


Hély-Alleaume 2012. INC : Incendies et biodiversité des éco-systèmes en Nouvelle-Calédonie.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Gomez C.; Mangeas M.; Curt T.; Ibanez T.; Munzinger J.; Dumas P.; Jérémy A.; Despinoy M. and Hély C. 2014. Wildfire risk for main vegetation units in a biodiversity hotspot: modeling approach in New Caledonia, South Pacific. Ecology and Evolution(5) , p.377-390.

Tirel, C. & Veillon J.-M. 2002. Flore de la Nouvelle-Calédonie, tome 24. Pittosporaceae.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Gemmill, C., Veillon, J., Amice, R., Cazé, H., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Maggia, L.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Chanfreau, S.


Répartition géographique