Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 24/07/2015

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste de 3 m de hauteur, rameaux grêles; écorce claire, un peu rugueuse.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce trés localisée sur la côte ouest de la Grande Terre (région de Pouembout).

Habitat

Lambeaux de forêt sclérophylle

Substrat

Sol épais constitué à partir d'argiles noires tropicales.

Feuille

Feuilles pétiolées, elliptiques à sommet et à base aigus, un peu coriaces, échellonnées vers l'extrèmité des tiges.

Phénologie (Fleur)

Fleurs blanches en glomérules d'une dizaine de fleurs sur des inflorescences terminales et caulinaires.

Fruits

Fruits en capsules bivalves bombées, ellipsoïdes, garnies d'une crête mediane plissée et hérissées de chaque côté de dents fines plus ou moins soudées à la base.

Reproduction

Fleurs et fruits matures observés en février.

Particularité

Cette espèce, caractérisée par l' aspect de ses fruits, est rare.
 


P. brevispinum est un arbuste de forêt sclérophylle de basse altitude, endémique de la Nouvelle-Calédonie. Son aire d'occupation est de 24 km² et son aire d’occurrence de 53 km². Les principales menaces qui pèsent sur l'espèce P. brevispinum sont liées à la dégradation voire la perte de son habitat. La conversion en pâturage ainsi que la dégradation du milieu par le cerf Rusa timorensis sont à l'origine d'un déclin continu des formations de forêt sèches abritant P. brevispinum. Par ailleurs, les observations de terrains effectuées en 2015 font état d'une unique population, relativement faible, composée de 21 individus. Selon les critères C et D, il convient de classer l'espèce P. brevispinum en danger critique (CR) C2a(i,ii);D.

Aire géographique


P. brevispinum est une espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie localisée exclusivement sur la côte ouest de la Grande Terre, plus précisément la région de Pouembout.

Population


D'après un comptage des individus effectué en 2015, la population serait de 21 individus : 11 individus pour la parcelle de forêt sèche clôturée et gérée par le CEN et 10 individus au sein de la propriété privée contiguë.

Habitat


P. brevispinum est une espèce de forêt sclérophylle de basse altitude.

Menaces


Espèce de forêt sèche, P. brevispinum est fortement menacé par la disparation de son habitat. D'après la communauté scientifique, les forêts sèches ne représentent en Nouvelle-Calédonie plus qu'1% de leur surface originelle. Malgré la mise en place du programme dédié à la conservation de la forêt sèche, l'espèce P. brevispinum reste menacée par le pâturage du bétail et les défrichages en lien avec l'activité agricole. La consommation des fruits par les rats ainsi que les dégradations dues au cerf (Rusa timorensis) sont également des menaces à prendre en considération.

Conservation


L'espèce P. brevispinum est protégée par le code de l'environnement de la Province Nord et de la Province Sud. La zone de Tiéa est clôturée et fait l'objet d'un suivi par le Conservatoire des Espaces Naturels. Des prospections sur Nékoro sont à relancer pour confirmer ou infirmer la présence supposée d'une population. D'après les premiers essais lancés par l'IAC, la multiplication ne poserait pas de problème. Des plantations in situ seraient donc tout à fait envisageables.

Bibliographie


Bouchet, P.; Jaffré, T. and Veillon J.-M. 1995. Plant extinction in New Caledonia: protection of sclerophyll forest urgently needed. Biodiversity and Conservation(4) , p.415-428.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Tirel Ch.; Veillon J.-M. 2002. Flore de la Nouvelle-Calédonie, tome 24. Pittosporaceae.

Experts


Assessor(s): Gemmill, C., Veillon, J., Amice, R., Cazé, H., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Letocart, I., Letocart, D., Maggia, L., Pain, A.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Chanfreau, S.


Répartition géographique