Taxonomie

endemique
UICN

Synonymes

Pittosporum microphyllum Guillaumin

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 23/07/2015

Description

Description Générale

Arbrisseau ou arbuste de 1 - 8 m de hauteur, à rameaux grêles.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce présente uniquement sur la Grande Terre, répartie de façon disjointe de la région de Thio, puis, plus largement, de Bourail jusque dans le Nord Ouest de la Grande Terre..

Habitat

Dans le maquis surtout à basse altitude.

Substrat

Sol peu profond érodé sur  schistes

Feuille

Feuilles petites courtement pétiolées, échelonnées le long des tiges, étroitement lancéolées, un peu coriaces; marge épaissie.

Phénologie (Fleur)

Fleurs d'un rouge très foncé sur des inflorescences terminales, en fascicules de 1 - 5 fleurs.

Fruits

Fruits en capules de 2 ou le plus souvent 3 valves, globuleuses ou ovoïdes un peu épaissies, pointues au sommet, lisses ou fnement granuleuses; graines nombreuses et noires.

Reproduction

Floraison de mai à novembre. Fructification de novembre à mai avec un maximum en avril.

Particularité

Cette petite espèce, avec ses fleurs d'un rouge sombre et un feuillage vert foncé, mériterait d'être domestiquée comme plante ornementale.

Arbuste endémique de Nouvelle-Calédonie, P. poumense est un taxon principalement rencontré sur la côte ouest de Bourail à Poum avec un décrochement sur la côte est dans le secteur de Thio (localité-type désigné pour l'espèce). On retrouve P. poumense est une espèce de maquis présente jusqu'à 800 mètres d'altitude, le plus souvent sur alluvions serpentineux. Son aire d'occupation et son aire d'occurrence sont égales à 244 et 3347 km² respectivement pour une vingtaine de localités. Parmi les menaces en cause dans le déclin continu de l'habitat prévu, on retrouve : l'activité minière, les feux de brousse et les espèces envahissantes, notamment cerf et cochon. Selon le critère B, il convient d'évaluer P. poumense dans la catégorie proche de la menace (NT) B1ab(iii)+2ab(iii).

Aire géographique


P. poumense est une espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie, principalement rencontré sur la côte ouest de Bourail à Poum avec un décrochement sur la côte est dans le secteur de Thio.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


On retrouve P. poumense est une espèce de maquis présente jusqu'à 800 mètres d'altitude, le plus souvent sur alluvions serpentineux.

Menaces


Les principales menaces liées à la dégradation de l'habitat de P. poumense sont dues à l'activité minière, aux incendies, à la présence d'espèces envahissantes tels que le cerf (Rusa timorensis) et le cochon sauvage, ainsi qu'au stress hydrique induit par les changements de milieu. La Nouvelle-Calédonie possède de 20 à 30% des ressources mondiales en nickel. L'activité minière est depuis la fin du 19ème siècle l'une des menaces majeures pensant sur la flore calédonienne.

Conservation


L'espèce P. poumense n'est protégée par aucune législation et n'est présente dans aucune des aires protégées de Nouvelle-Calédonie. Le positionnement à Thio du type décrit par Balansa pose question car il s'agit de la seule et unique récolte sur cette station. Des prospections sur ce secteur ou une étude plus fine sur l'origine du type sont à prévoir. D'après les récentes études génétiques, les populations de Boulinda, de Pindaï, de Poum et de Tinip présentent des différences sur le plan génétique. Ces populations représentent un continuum dans la variabilité de l'espèce, qui mériterait que des mesures de conservation spécifiques à ces populations soient mises en place.

Bibliographie


Hély-Alleaume 2012. INC : Incendies et biodiversité des éco-systèmes en Nouvelle-Calédonie.

Tirel, C. & Veillon J.-M. 2002. Flore de la Nouvelle-Calédonie, tome 24. Pittosporaceae.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Gomez C.; Mangeas M.; Curt T.; Ibanez T.; Munzinger J.; Dumas P.; Jérémy A.; Despinoy M. and Hély C. 2014. Wildfire risk for main vegetation units in a biodiversity hotspot: modeling approach in New Caledonia, South Pacific. Ecology and Evolution(5) , p.377-390.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Gemmill, C., Veillon, J., Amice, R., Cazé, H., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Maggia, L.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Chanfreau, S.


Répartition géographique