Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Données insuffisantes (DD) , évaluée le 29/02/2016

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Habitat

Les maquis miniers (M)
 


Cupaniopsis tontoutensis est un arbuste rampant endémique de la Grande-Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue d'une seule population dans la vallée de la Tontouta. On le trouve en maquis et formation dense à gymnostoma chamacyparis sur substrat ultramafique à une altitude de 20 à 400 m. La principale menace proviendrait de la dégradation de l'habitat causée par les feux de brousse et par les effets de l'exploitation minière dans la vallée de la Tontouta. Ce taxon semble mal délimité actuellement d'après le taxonomiste Jérôme Munzinger. En conséquence, Cupaniopsis tontoutensis est évalué en Données Insuffisantes (DD) pour raison taxonomique.

Aire géographique


Cupaniopsis tontoutensis est un arbuste rampant endémique de la Grande-Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue d'une seule population dans la vallée de la Tontouta.

Habitat


On le trouve en maquis et formation dense à gymnostoma chamacyparis sur substrat ultramafique à une altitude de 20 à 400 m.

Menaces


La principale menace proviendrait de la dégradation de l'habitat causée par les feux de brousse et par les effets de l'exploitation minière dans la vallée de la Tontouta. Une partie des individus est directement impactée par l'exploitation minière en cours (mines Gallieni/Vulcain et Opoué).

Conservation


Cupaniopsis tontoutensis est une espèce protégée par les codes de l'environnement de la province Sud et de la province Nord. Aucune population biologiquement viable de cette espèce ne se trouve dans une aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures d'urgence de conservation in-situ et ex-situ. Il est nécessaire de clarifier de manière urgente la taxonomie de ce complexe.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334(2)) , p.177-219.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Cazé, H., Chambrey, C., Dubreuil, M., Fleurot, D., Garnier, D., Lagrange, A., Lannuzel, G., Leborgne, T., Letocart, D., Letocart, I., McCoy, S., Villegente, J.

Reviewer(s): Maura, J.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique