Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Synonymes

Pouteria leptostylidifolia (Guillaumin) comb. ined.Iteiluma leptostylidifolia (Guillaumin) Aubrév.

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 27/10/2017

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau ou arbuste.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce possède, sur la Grande Terre, une distribution disjointe : dans la vallée de Tontouta et à Koumac.

Habitat

Dans le maquis ligneux

Substrat

Sur sol plus ou moins érodé sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles petites, coriaces, glabres dessus, finement couvertes d'un tomentum ferrugineux dessous, groupées au sommet des axes, avec un pétiole court, oblongues, 3 x 1 cm, atténuées au sommet, obtuses à la base; nervures secondaires 3 - 5 paires ascendantes, invisibles des 2 côtés.

Phénologie (Fleur)

Fleurs solitaires sur un pédicelle long de 1 - 1,5 cm; sépales triangulaires tomenteux en dehors; corolle crème ou blanche; style filiforme long de 3 cm.

Fruits

?

Particularité

Espèce imparfaitement connue. Syn. Iteiluma leptostylidifolia

Planchonella leptostylidifolia est un arbrisseau ou arbuste endémique de Nouvelle-Calédonie, réparti de façon disjointe sur les massifs ultramafiques de la côte ouest de la Grande Terre. Connue de 8 localités, ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont respectivement de 4434 km² et 48 km². La principale menace provient des feux. En conséquence, P. leptostylidifolia est considéré Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie, répartie de façon disjointe sur les massifs ultramafiques de la côte ouest de la Grande Terre : Koumac, Koné, Pouembout et Tontouta.

Population


La taille des populations est inconnue, mais les observations indiquent une population localement abondante à Babouillat (D. Fleurot, comm.pers).

Habitat


Arbrisseau ou arbuste de maquis sur substrat ultramafique entre 20 et 225 m d’altitude.

Menaces


Menace principale : feux

Conservation


Cette espèce est protégée règlementairement en Province Nord, mais n'est présente dans aucune aire protégée. L'espèce bénéficierait de mesures d'urgence en matière de conservation ex situ et in situ. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) sur la présence de l’espèce dans les zones concernées.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Lannuzel, G.; Gâteblé, G.; Fogliani, B. 2017. Etude des Espèces Rares et Menacées des sites miniers de la SMT.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrière, R., Butin, J., Fleurot, D., Lagrange, A., Lannuzel, G., Letocart, I., Suprin, B.

Reviewer(s): Veillon, J.

Contributor(s): Russ, L.

Facilitator(s): Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique