Taxonomie

Pycnandra filipes subsp. multiflora (Vink) Munzinger & Swenson
endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Habitat

Forêts denses humides (F)
 

Synonyme

Leptostylis multiflora Vink

Particularité

Revision of Pycnandra subgenus Leptostylis and description of subgenus Wagapensia (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia - http://dx.doi.org/10.1071/SB15010


Pycnandra filipes subspecies multiflora est un petit arbre endemique, allant jusqu'à 4,5 m de haut, connue seulement d'un affleurement calcaire dans la zone de Koumac, au Nord-Ouest de la Grande-Terre. On le trouve en forêt sclérophylle de basse altitude sur substrat calcaire. Les principales menaces identifiées sont la dégradation de l'habitat par les cerfs et les chèvres. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrence (EOO) étant estimées à 8 km², Pycnandra filipes subspecies multiflora est considéré En danger critique d'extinction (CR) selon le critère B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec une estimation d'une localité.

Aire géographique


Pycnandra filipes subspecies multiflora est un petit arbre endemique, allant jusqu'à 4,5 m de haut, connue seulement d'un affleurement calcaire dans la zone de Koumac, au Nord-Ouest de la Grande Terre

Population


Connue de deux sous populations: Vallée de la Koumac (Petit Newe), Koumac (près de Pagui). Contrairement aux observations effectuées par Mackee (récolte 16966), il n'y a pas de régénération observée en 2011 par les experts.

Habitat


Forêt sclérophylle de basse altitude sur substrat calcaire.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont la dégradation de l'habitat par les cerf (Rusa timorensis)s et les chèvres.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement et n'est pas recensée dans une aire protége. Des actions de conservation ex-situ and in-situ sont à mettre en place d'urgence, en particulier afin d'assurer le suivi des sous-populations connues et de préserver une population viable sur un ou plusieurs périmètres délimités.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Swenson U. and Muzinger J. 2015. Revision of Pycnandra subgenus Leptostylis and description of subgenus Wagapensia (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia. Australian Systematic Botany(28) , p.91-110.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Swenson, U., Munzinger, J.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique