Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Synonymes

Chrysophyllum decandrum Montrouz.Achradotypus decandrus subsp. decandrus (Montrouz.) Guillaumin

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Description

Arbuste ou arbre.

Feuilles

Feuilles, alternes, simples, concentrées au sommet des axes, eliptiques ou obtuses, 4-13 x 2-4,5 cm, recouvertes en dessous dun tomentum, d'abord ferrugineux ou brun, puis grisâtre,  arrondies ou rétuses au sommet, en coin à la base; 15-20 paires de nervures secondaires un peu visibles des deux côtés; pétiole long de 6-18 mm.

Fleurs

Fleurs blanches, solitaires ou groupées jusqu'à 10 en fascicules répartis le long des branches; corolles avec 5 lobes; 2 étamines épipétales dépassant les lobes.

Fruits

Fruits matures 15-25 x 5-10 mm, un peu velus, surmontés du style

Distribution 

voir sous-espèces

Phénologie

voir sous-espèces

Statut

voir sous-espèces

 


Pycnandra decandra est un arbuste/arbre endémique de la Grande Terre, de Port boisé au Sud et Belep au Nord. On le trouve en forêt et maquis de basse et moyenne d'altitude sur substrat ultramafique. Bien qu'il puisse y avoir un impact lié à la mine et au feux, cette espèce ne semble pas aujourd'hui globalement menacée. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrences (EOO) étant respectivement estimées à 124 et 12,556 km², Pycnandra decandra subsp. coriacea est considéré quasi-menacé (NT) proche de VU B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin de la qualité de l'habitat, du nombre d'individus matures et un nombre de localités proche de 10.

Aire géographique


Pycnandra decandra est un arbuste/arbre endémique présent de Belep au Nord jusqu'à Port boisé au Sud.

Population


Connue de 16-20 sous populations.

Habitat


Forêt humide et maquis sur substrat ultramafique à une altitude de 100-700 m.

Menaces


Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Certaines sous-populations peuvent être touchées par l'activité minière sur certains massifs miniers: Tiebaghi (SLN), Koniambo (KNS), Goro (VALE), Ouazangou (NMC) et par les feux.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement mais est connue d'une réserve: Chutes de la Madeleine.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.185-216.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique