Taxonomie

endemique
UICN

Synonymes

Palaquium neocaledonicum S.MooreAchradotypus neocaledonicus (S.Moore) H.J.Lam

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 10/05/2016

Description

Description

Arbre de plus de 10 m.

Feuilles

Feuilles alternes, simples, entières, groupées au sommet des axes, oblongues, 9-14 x 3-6 cm, glabres, à base plus ou moins tronquée; 12-14 paires de nervures secondaires, peu visibles; pétiole long de 5-8 mm, glabre.

Fleurs

Fleurs blanches, pédicelllées, groupées par 4-10 en fascicules plus ou moins densément répartis sur les branches; corolle avec 5 lobes; 2 étamines épipétales.

Fruits

Fruits pubescents, 15-20 x 10 mm, surmontés des restes du style; cicatrice de la graine occupant presque toute la longueur. 

Distribution

Cette espèce du Nord-Est de la Grande Terre, s'observe du Mt Pané au Col d'Amoss.

Phénologie

La floraison se situe de juillet à octobre. La fructification s'observe d'octobre à janvier.

Statut

Bien que présente dans une réserve botanique (Panié), cette espèce occupe ailleurs des zones directement menacées par les feux, les dépradations dûes aux cerfs même en forêt humide. Elle serait donc en danger (EN: B1ab(i, ii, iii) 2ab(i, ii, iii)).


Pycnandra neocaledonica est un arbre endémique allant jusqu'à 10m, présent dans le Nord Est de la Grande Terre restreint à l'Ignambi, Mandjélia, Vagaya/Amoss. Cette espèce est présente en forêt humide sur substrat volcano-sedimentaire à une altitude de 500-1,000m. Les feux de brousse sont la principale menace identifiée. Sa zone d'occurence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 36 km² et 54 km². Pycnandra neocaledonica est donc considérée comme Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+B2ab(iii,v).

Aire géographique


Pycnandra neocaledonica est un arbre endémique présent dans le Nord Est de la Grande Terre restreint à l'Ignambi, Mandjélia, Vagaya/Amoss.

Population


Connue de trois sous populations: Ignambi, Mandjelia, col d'Amoss.

Habitat


Forêt humide sur substrat volcano-sedimentaire à une altitude de 500-1,000m.

Menaces


Certaines sous-populations peuvent être impactées par les feux de brousses, notamment les petits patchs forestiers (Amoss).

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement et n'est connue d'aucune réserve.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.185-216.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique