Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 12/10/2015

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste haut de 3 - 4 m , peu ramifié.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Espèce présente sur la Grande Terre, localement circonscrite aux pentes ouest du massif du Boulinda.

Habitat

En forêt rivulaire de bas de pente.

Substrat

Sur sol d'alluvions ou d'éboulis d'origine ultramafique.

Feuille

Feuilles composées, imparipennées, groupées à l'extrèmité des axes, longuement pétiolées; folioles 3 - 7, largement ovés, coriaces, peu velus, fortement gauffrés, à marge faiblemnt révolutée; nervures saillantes en dessous, en creux au dessus.

Phénologie (Fleur)

Fleurs jaunes du type 3 - 4 - 5, sur des inflorescences axillaires plus longues que les feuilles.

Fruits

Fruits en samares cordiformes, courtement pédonculés.

Reproduction

Floraison en octobre - novembre Fructification en mars.

Particularité

Un incendie qui a eu lieu début décembre 2017 a ravagé plus de 200ha de forêt et de maquis près de la mine Saint-Louis, seule localité connue du Soulamea. Près de 50% de son aire d'occupation naturelle a été détruite. Ce rapport de Dominique Fleurot relate sa visite sur site, les dégâts sur d'autres espèces menacées  et préconise d'établir une réserve naturelle sur les forêts de ce pied de massif non encore impactées.

Soulamea rigaultii est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue d'une seule population, localement circonscrite aux pentes ouest du massif du Boulinda, à une altitude de 20 à 300 m. On la retrouve en forêt rivulaire de base de pente sur substrat ultramafique. La principale menace provient des feux de brousse qui dégradent la qualité de l'habitat et entraînent le risque de disparition de la plupart des individus de cette zone. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont estimées à 8 km² tandis que le nombre de localités est estimé à une. En conséquence, S. rigaultii est considéré en Danger Critique (CR) selon le critère B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v) avec un déclin continu estimé de l'ensemble des sous-critères concernés.

Aire géographique


Soulamea rigaultii est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce est connue d'une seule population, localement circonscrite aux pentes ouest du massif du Boulinda, à une altitude de 20 à 300 m.

Population


La taille de la population est inconnue. Il est localement dense.

Habitat


Soulamea rigaultii se retrouve en forêt rivulaire de base de pente sur substrat ultramafique.

Menaces


La principale menace provient des feux de brousse qui dégradent la qualité de l'habitat. Les bas de pente des massifs ultramafiques du nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie sont particulièrement touchés. Une moyenne de 20,000 ha de terrains brûle chaque année en Nouvelle-Calédonie, notamment lors de la saison sèche. De plus, l'activité minière peut entraîner un impact indirect par l'ouverture de piste pour accéder à des zones de prospection ou d'exploitation.

Conservation


Soulamea rigaultii est une espèce protégée par le code de l'environnement de la Province nord. Aucune population biologiquement viable de cette espèce ne se trouve en revanche dans une aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures de conservation in-situ. Il est recommandé de mettre en défens des périmètres délimités et de mener des prospections dans les vallées à proximité (Mounio rive droite par exemple).

Bibliographie


Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Chambrey, C., Fleurot, D., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Chanfreau, S., Tanguy, V.


Répartition géographique