Taxonomie

endemique
UICN

Synonymes

Codiaeum deplanchei Baill.

Statut liste rouge -

Préoccupation mineure (LC) , évaluée le 05/04/2018

Description

Description Générale

Arbrisseau ou arbuste dioïque de 1 à 5 m.; rameaux avec leur extrémité d'abord pubescente puis glabrescente; présence de latex orangé ou jaunâtre.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce s'observe dans le Sud de la Grande Terre.

Habitat

Dans le maquis en zone hydromorphe ou un peu éloigné d'elles.

Substrat

Sur cuirasse ferrallitique plus ou moins démantelée, sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles alternes concentrées au sommet des axes, pétiolées, coriaces, voire un peu gaufrées dessus, glabres, oblongues, 5 - 20 x 1,5 - 8 cm, obtuses ou émarginées, parfois acuminées au sommet, atténuées à la base; marge fortement révolutée; nervure médiane saillante et rougeâtre sur le frais; les secondaires un peu saillantes.

Phénologie (Fleur)

Fleurs jaune pâle ou crème, avec 5 sépales et 5 pétales, groupées par 5 - 10 sur des inflorescences courtes en grappes simples; les fleurs mâles avec 60 - 80 étamines; les femelles avec un ovaire velu et des styles courts.

Fruits

Capsules 11 - 13 x 14 - 16 mm un peu velues; graines 7 - 8 x 4 - 6 mm.

Reproduction

Floraison de juillet à novembre. Fructification de septembre à février.
 

Synonyme

Codiaeum deplanchei Baill.
 


Baloghia deplanchei est un arbuste endémique de la Nouvelle-Calédonie restreint au Grand Massif du Sud avec une observation à Kouaoua au sud de la Grande Terre. Cette espèce est assez commune et se trouve en maquis minier parfois en forêt sur substrat ultramafique jusqu'à 500 m d'altitude. Avec une zone d'occurrence (EOO) de 2077 km² et une zone d'occupation (AOO) de 10 km², B. deplanchei n'est pas considéré comme menacé et est donc évalué en Préoccupation Mineure (LC).

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie, restreinte au Grand Massif du Sud avec une observation à Kouaoua.

Population


La taille des populations n'est pas connue mais les observations terrain indiquent une espèce commune et abondante.

Habitat


Arbuste de maquis minier (parfois de forêt) sur ultramafique, jusqu'à 500 m d'altitude.

Menaces


Pas de menace prédominante. Certaines sous-populations sont néanmoins impactées par les feux et la mine (Goro(VALE)).

Conservation


L'espèce n'est protégée par aucune legislation en Nouvelle-Calédonie mais elle est présente dans 3 aires protégées : Barrage de Yaté, Rivière bleue et Chutes de la Madeleine.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

McPherson G.D & Tirel C. 1987. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 14: Euphorbiaceae I.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Chambrey, C., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Goxe, J., Hequet, V., Veillon, J.

Reviewer(s): Lannuzel, G.

Facilitator(s): Meyer, S., Barrabé, L., Warimavute, G.


Répartition géographique