Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 24/10/2017

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Petit arbre pouvant atteindre 9 - 15 m; rameaux d'abord velus puis glabrescents; stipules petites et caduques.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce n'est connue pour l'instant que de l'Ile des Pins.

Habitat

En forêt dense humide.

Substrat

Sur sol érodé (katcha) sur calcaire.

Feuille

Feuilles chartacées, glabrescentes, avec un pétiole arrondi, long de 2,5 - 5,5 cm, aplati dessus, elliptiques, 10 - 20 x 4 - 8 cm , aigües ou obtuses au sommet, obtuses ou un peu cordées à la base; marge plate et dentée; 9 - 15 paires de nervures secondaires.

Phénologie (Fleur)

Fleurs mâles avec 3 étamines en glomérules de 10 - 12 sur des inflorescences simples à l'aisselle des feuilles ou sur le vieux bois; fleurs femelles avec des stigmates étalés sur des inflorescences simples sur le vieux bois.

Fruits

Capsules non décrites.

Reproduction

Floraison de septembre à décembre.
 


Bocquillonia arborea est un petit arbre (9 à 15 m) endémique, connu uniquement de l'Ile des Pins en 2 stations distantes de 10 km (Gadgi et Wadawu). On le retrouve en forêt humide sur sol calcaire à basse altitude. Ses zones d'occurrence (EOO) et d'occupation (AOO) sont de 12 km² et l'espèce est présente en 2 localités. La principale menace provient de la dégradation de la qualité de l'habitat due aux feux de brousse, aux espèces envahissantes (Pinus caribea) et aux perturbations anthropiques (coupes de bois). En conséquence, ce taxon est considéré En danger d’extinction (EN) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Bocquillonia arborea est un petit arbre (9-15m) endémique, connu uniquement de l'Ile des Pins en 2 localités (Gadgi et Wadawu) distantes de 10km.

Population


Taille de la population inconnue, mais l'espèce est peu commune. De la régénération a été observée malgré la dégradation du sous-bois.

Habitat


On le retrouve en forêt humide sur sol calcaire à basse altitude.

Menaces


La principale menace provient de la dégradation de la qualité de l'habitat due aux feux de brousse, aux espèces envahissantes (Pinus) et aux perturbations anthropiques (coupe de bois).

Conservation


Espèce protégée par le code de l'environnement de la province Sud, elle n'est connue d'aucune aire protégée. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) ainsi que le Comité de Gestion de l'Ile des Pins de la situation de l'espèce sur les zones identifiées. L'espèce bénéficierait de mesures d'urgence en matière de conservation ex-situ et in-situ. Il est recommandé d'assurer le suivi des populations existantes, de préserver des populations viables sur des périmètres délimités.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrabé, L., Barrière, R., Bruy, D., Cazé, H., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Meyer, S.

Contributor(s): Gâteblé, G.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique