Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 19/02/2016

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste 2 m; stipules petites subulées.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce se rencontre sur la côte est, de la partie centrale de la Grande Terre.

Habitat

En forêt dense et dans le maquis minier, à basse altitude.

Substrat

Sur sol plus ou moins érodé ou garvillonnaire (issu de cuirasse démantelée) sur substrat ultramafique et sur sol plus ou moins profond sur substrat sédimentaire.

Feuille

Feuilles un peu coriaces, glabres dessus, mates et pubescentes dessous, avec un pétiole cylindrique, de 0,5 - 4 cm, obovées 10,5 - 38 x 3,5 - 9 cm, aigües et acuminées au sommet, aigües à la base; marge entière et dentée; 9 - 16 paires de nervures secondaires bien visibles.

Phénologie (Fleur)

Fleurs mâles avec 2 étamines en glomérules sur des inflorescences simples ou ramifiées à l'aisselle des feuilles ou sur le vieux bois; fleurs femelles en glomérules sur des inflorescences du même type mais plus longues et localisées à l'aisselle des feuilles.

Fruits

Capsules pubescentes, 0,8 x 1 cm; graines 5 - 7 x 4-5 mm.

Reproduction

Floraison et fructification étalées sur l'ensemble de l'année.

Bocquillonia goniorrhachis est un arbuste endémique de la côte Est de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie réparti de Touho à Houaïlou. On le retrouve en forêt dense humide et maquis sur substrats variés à une altitude de 100 à 350 m. L'exploitation minière en cours et passée sur la côte Est touche plusieurs sous-populations. En effet, le périmètre soumis à autorisation pour les 25 années à venir entraîne le déclin de plusieurs populations, notamment Cap Bocage (SMT). La dégradation de la qualité de l'habitat est aussi manifeste en raison des feux de brousse (notamment sur la Tiwaka). Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 487 et 36 km² tandis que le nombre de localités est estimé à 6. En conséquence, Bocquillonia goniorrhachis est considéré Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(i,ii,iii,iv,v)+2ab(i,ii,iii,iv,v) avec un déclin continu estimé de l'ensemble des sous-critères concernés.

Aire géographique


Bocquillonia goniorrhachis est un arbuste endémique de la côte Est de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie réparti de Touho à Houaïlou.

Population


La taille de la population est inconnue.

Habitat


On le retrouve en forêt dense humide et maquis sur substrats variés à une altitude de 100 à 350 m.

Menaces


L'exploitation minière en cours (Cap Bocage) et passée (Monéo) sur la côte Est touche plusieurs sous-populations. En effet, le périmètre soumis à autorisation pour les 25 années à venir entraîne le déclin de populations, notamment Cap Bocage (SMT). La dégradation de la qualité de l'habitat est aussi manifeste en raison des feux de brousse (notamment sur la Tiwaka).

Conservation


Cette espèce est protégée par le code de l'environnement de la province Nord mais ne se trouve pas en aire protégée. Cette espèce bénéficierait de mesures de conservation in-situ. Il est recommandé d'assurer le suivi des populations existantes et de préserver une population viable sur un ou plusieurs périmètres délimités sur Cap Bocage.

Bibliographie


L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Bruy, D., Dubreuil, M., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Lagrange, A., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Amice, R.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Chanfreau, S., Tanguy, V.


Répartition géographique