Taxonomie

endemique
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 05/04/2018

Description

Description Générale

Arbrisseau ou petit arbre de 8 m, monoïque ou dioïque; rameaux d'abord pubescents puis glabres; stipules petites, pubescentes.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est éparsement répandue sur la Grande Terre dans la partie centrale et nord de la Grande Terre.

Habitat

En sous-bois de la forêt dense, humide.

Substrat

Sur sol plus ou moins profond, parfois alluvial, sur substrat ultramafique et sédimentaire, plus rarement sur calcaire (falaises).

Feuille

Feuilles lâchement réparties sur les axes, glabres dessus, pubescentes dessous, courtement pétiolées, obovées ou un peu elliptiques, 19 - 30 x 3 - 8,5 cm, arrondies, aigües ou acuminées au sommet, atténuées en coin à la base; marge entièrement dentée, avec 43 - 60 dents de chaque côté; 11 - 17 paires de nervures secondaires.

Phénologie (Fleur)

Fleurs mâles avec 70 - 110 étamines, nombreuses, sur des inflorescences axillaires, simples longues de 7 - 13 cm; fleurs femelles avec des styles longs de 8 - 15 mm, nombreuses, sur des inflorescences axillaires, simples, longues de 11 - 17 cm.

Fruits

Capsules 6 x 9 mm.

Reproduction

Floraison et fructification d'août à avril.

Cleidion macarangoide est un arbuste ou arbre endémique de la Nouvelle-Calédonie réparti de manière disjointe dans le nord et la partie centrale de la Grande Terre. On le trouve en forêt humide à basse altitude sur substrat volcano-sédimentaire. Les principales menaces pesant sur cette espèce proviennent des feux, cerfs (Rusa timorensis) et cochons (Sus scrofa). Connu de 10 localités, sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrence (EOO) sont respectivement estimées à 56 km² et 6937 km². Ainsi, C. macarangoide est considéré Vulnérable (VU) selon le critère B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin estimé de la qualité de l'habitat.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle- Calédonie répartie de manière disjointe dans le nord et la partie centrale (de Poya à Dothio) de la Grande Terre.

Population


La taille de la population n'est pas connue mais les observations terrains indiquent une espèce commune dans les talwegs.

Habitat


Arbuste ou arbre de forêt humide de basse altitude (50-300 m) sur substrat volcano-sédimentaire.

Menaces


Menaces principales identifiées : Feux, cerfs (Rusa timorensis) et cochons (Sus scrofa).

Conservation


Espèce pas protégée règlementairement en Nouvelle-Calédonie et n'est présente dans aucune aire protégée. Il est recommandé d'intégrer cette espèce aux codes de l'environnement. Il est recommandé d'informer la DSCGR (sécurité civile) de la situation de l'espèce sur les zones concernées, et d'effectuer des actions de sensibilisation auprès de la population. De plus, la prospection entre la chaîne centrale et le Grand Sud est est recommandée, vu sa distribution disjointe.

Bibliographie


Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

McPherson G.D & Tirel C. 1987. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 14: Euphorbiaceae I.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Chambrey, C., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Goxe, J., Hequet, V., Veillon, J.

Reviewer(s): Lannuzel, G.

Facilitator(s): Barrabé, L., Meyer, S., Warimavute, G.


Répartition géographique