Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 28/01/2016

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description Générale

Arbre 7 - 8 m, bien ramifié; tronc de 20 - 30 cm de diam.; écorce crevassée, grise ou brune; aubier jaune exudanr une gomme peu abondante; bois de coeur blanc rosé; racines échasses présentes.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce de la côte est de la Grande Terre est localisée dans les environs de Ponérihouen sur les hauteurs de Nato.

Habitat

En forêt mesophylle, dense et humide

Substrat

Sur sol rocheux calcaire.

Feuille

Feuilles simples, entières, avec un pétiole de 5 - 7 cm, glabres, oblongues ou obovales, 10 - 17 x 4,5 - 6,5 cm, un peu aigües au sommet; nervures secondaires plinerves dès la base et pennées ensuite se rejoingant près du bord.

Phénologie (Fleur)

Fleurs sessiles gris rose et velues dehors, couleur lie de vin et glabres dedans, localisées sur des inflorescences courtes uniflores et unisexuées, sur le tronc, jusqu'à laisselle des premières feuilles.

Fruits

Fruits inconnus.

Reproduction

Fleurs observées en mars.

Particularité

Morat P. & Chalopin M. 2007. \u2014 Contribution à l'étude des Malvaceae, Sterculieae de la Nouvelle-Calédonie : nouvelles espèces dans le genre Acropogon Schltr. Adansonia, sr. 3, 29 (1) : 93-104. Cette espèce rare possède une aire de distribution réduite. En ce sens, elle reste vulnérable ( VU ), selon les critères de l'UICN.

Acropogon tireliae est un petit arbre endémique du centre de la Grande-Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que d'une population à Ponérihouen sur les hauteurs de Nato. On la trouve en forêt mésophile sur sol rocheux calcaire à une altitude de 350 à 410 m. Ses zone d'occupation (AOO) et zone d'occurrence sont toutes deux estimées à 4 km². Les principales menaces qui pèsent sur cette espèce sont liées à la dégradation voire la perte de son habitat liées aux feux de brousse et au cerf, qui entraînent un déclin du nombre de pieds. Les observations de terrain sur la seule population connue font état d'une petite population estimée à moins de 250 individus matures. En conséquence, A. tireliae est classé en danger critique d'extinction (CR) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v); C2a(ii)

Aire géographique


Acropogon tireliae est un petit arbre endémique du centre de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que d'une population à Ponérihouen sur les hauteurs de Nato.

Population


Cette espèce n'est connue que d'un petit peuplement où elle est assez fréquente. Elle est néanmoins estimée à moins de 250 individus matures. Il n'y a pas eu d'observation récente de régénération.

Habitat


Cette espèce se trouve en forêt mésophile sur sol rocheux calcaire à une altitude de 350 à 410 m.

Menaces


A. tirelieae est fortement menacée par la dégradation de son habitat, liée essentiellement aux feux de brousse et à l'impact du cerf (Rusa timorensis) qui entraînent un déclin du nombre d'individus.

Conservation


Espèce protégée par le code de l'environnement de la province Nord, A. tireliae ne se situe pas dans une aire protégée. Cette espèce est cultivée en pépinière à la station de Saint-Louis de l'IAC (Institut agronomique de Nouvelle-Calédonie). La mise en défens de la parcelle de forêt dans laquelle se situe cette espèce pourrait permettre d'atténuer la menace que font peser les cerfs. De plus, la sensibilisation des propriétaires permettrait probablement de limiter le risque de feux de brousse.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Amice, R., Birnbaum, P., Bruy, D., Dubreuil, M., Dumontet, V., Fleurot, D., Lannuzel, G., Papineau, C., Razafindrakoto, L.

Reviewer(s): Cazé, H.

Contributor(s): Veillon, J.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique