Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 12/10/2015

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbuste 3 m, monocaule ou plusieurs fois réitéré, jeunes rameaux couverts de courts poils blancs; vieilles tiges écailleuses.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce de la côte ouest de la Grande Terre, est ponctuellement localisée au massif du Koniambo.

Habitat

Dans le maquis

Substrat

Sur sol érodé, sur substrat ultramafique.

Feuille

Feuilles avec un pétiole de 10 - 13 mm, concentrées au sommet des axes oblongues ou obovales, 4 - 9 x 1 - 3 cm, coriaces, brillantes, glabres ou couvertes de poils blancs apprimés en dessous; marge crénée; pétiole, nervure principale et marge teintés de rouge.

Phénologie (Fleur)

Fleurs jaune pâle, 5-mères, bisexuées.

Fruits

Fruits ovoïdes, 25 - 30 x 15 - 20 mm, tomenteux, avec un style persistant; graines 3 - 5, brun sombre.

Reproduction

Fleurs observées en mars. Fruits mûre en octobre.

Particularité

Swenson, U., Munzinger, J. and Bartish, I. 2007. Molecular phylogeny of Planchonella (Sapotaceae) and eight new species from New Caledonia. Taxon 56: 329-354.

Planchonella crenata est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que de la zone de Voh-Koné sur les massifs du Koniambo et du Katépahié. On le retrouve en maquis sur substrat ultramafique de 50 à 250 m d'altitude. Les principales menaces proviennent de l'exploitation minière en-cours sur la zone du Konimabo, du développement économique induit sur la zone de Voh et de Koné et des feux de brousse. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement estimées à 46 km² et 32 km² tandis que le nombre de localités est estimé inférieur à 10. En conséquence, P. crenata est considéré vulnérable (VU) selon les critères B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


Planchonella crenata est un arbuste micro-endémique du nord-ouest de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. Cette espèce n'est connue que de la zone de Voh-Koné sur les massifs du Koniambo et du Katépahié.

Population


La taille de la population est inconnue. Il forme des populations relativement denses là où on le retrouve.

Habitat


Planchonella crenata se retrouve en maquis arbustif ou ligno-herbacé de bas de pente sur substrat ultramafique (sol brun), de 50 à 250 m d'altitude.

Menaces


La principale menace provient de l'exploitation minière en cours sur la zone de Koniambo et du développement économique induit dans le secteur de Voh et de Koné. La projection de l'exploitation minière sur les 25 années à venir (selon les périmètres soumis à autorisation) entraîne le risque de disparition de nombreux individus de cette zone. La Nouvelle-Calédonie possède de 20 à 30% des réserves mondiales de nickel. L'exploitation minière intensive depuis la fin du XIXème siècle a entraîné une forte érosion des sols (1,2% de surface de sol dégradé cartographiée par SPOT5 en 2007 sur la Grande-Terre). L'exploitation minière est aujourd'hui en phase de développement avec une production métallurgique multipliée par trois de 2010 à 2015 (de 60,000 à 200,000 tonnes annuelles). Les feux de brousse constituent une menace supplémentaire entraînant la dégradation de la qualité de l'habitat. Les bas de pente des massifs ultramafiques du nord-ouest de la Grande-Terre sont particulièrement touchés.

Conservation


Les espèces endémiques du genre Planchonella sont protégées par le code de l'environnement de la province Nord. Aucune population connue et biologiquement viable de cette espèce ne se trouve dans une aire protégée. Notons que KNS (Koniambo Nickel SAS) effectue des prospections sur cette espèce. En matière de conservation, il serait souhaitable que des périmètres soient mis en protection sur serpentine.

Bibliographie


Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Wulff AS, Hollingsworth PM, Ahrends A, Jaffré T, Veillon J-M, L’Huillier L, et al. 2013. Conservation Priorities in a Biodiversity Hotspot: Analysis of Narrow Endemic Plant Species in New Caledonia.

L'Huillier L.; Jaffré T. and Wulff A. 2010. Mines et Environnement en Nouvelle-Calédonie : les milieux sur substrats ultramafiques et leur restauration.

Experts


Assessor(s): Tanguy, V., Veillon, J., Amice, R., Barrière, R., Chambrey, C., Fleurot, D., Lannuzel, G.

Reviewer(s): Vandrot, H.

Contributor(s): Wulff, A.

Facilitator(s): Chanfreau, S., Tanguy, V.


Répartition géographique