Taxonomie

Basselinia gracilis (Brongn. & Gris) Vieill.
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Kentia gracilis Brongn. & GrisCyphokentia gracilis (Brongn. & Gris) Brongn.

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 30/09/2016

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Palmier très gracile dont les tiges font moins de 1 cm de diamètre. Tige simple,le plus souvent en touffes de 5-8 tiges réitérées.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce, très rare, est connue du Nord Est de la Grande Terre (qu'entre le Mandjelia et l'Ignambi, le type est de Balade).

Habitat

En sous bois de la forêt dense humide et en formation rivulaire (F).

Substrat

Sur sol plus ou moins profond de colluvions ou d'alluvions sur substrat vulcano-sédimentaire.
 

Synonyme

Kentia gracilis

Références

Article de Pintaud & Hodel 2008, The Palm Journal No. 190 pp 32-37.


Basselinia gracilis est un palmier endémique, confiné dans une petite zone au nord-est de la Grande Terre. Il n'a été observé que dans 2 localités : au sud du Col d'Amos (entre pic de Salandané et pic de Mandjelia) et Mont Tio. C'est une espèce de forêt dense humide sur substrat volcano-sédimentaire, entre 500-1000 m d'altitude. Les menaces principales identifiées sont la consommation des graines par les rats et la dégradation de l'habitat par les cochons. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement égales à 20 and 27 km² tandis que le nombre de localité est estimé à 2. En conséquence, B.favieri est considéré En Danger (EN) selon les critères B1ab (iii, v)+2ab(iii,v) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat et du nombre d'individus matures.

Aire géographique


B. gracilis a une distriibution confinée dans le nord-est de la Grande Terre.

Population


La taille de la population n'est pas connue et l'espèce n'a été vue que de deux endroits avec un faible nombre d'individus.

Habitat


Espèce de forêt dense humide qui pousse sur du substrat volcano-sédimentaire, entre 500-1000 m d'altitude.

Menaces


Les menaces identifiées sont la destruction des graines par les rats et la destructuction de la qualité de l'habitat par les cochons.

Conservation


Basselinia gracilis est protégée règlementairement par la province Nord et n'est présente dans aucune aire protégée. L'espèce bénéficierai de mesures d'urgence en matière de conservation ex-situ et in-situ même si l'espèce est cultivee en ex situ dans la propriété de Mr Lavoix sur Nouméa. Des efforts doivent être engagés au plus vite pour permettre l'évaluation du risque d'extinction de l'espèce. Nécessité d'une prospection urgente de Mandjelia vers Ignambi et peut être dans un second temps dans le Plateau de Dogny. Il faut également redéterminer les planches d'herbier de Basselinia gracilis et Basselinia eriostachys présentes dans l'herbier de Nouméa.

Bibliographie


Pintaud, J.-C., & Baker, W. J. 2008. A Revision of the Palm Genera (Arecaceae) of New Caledonia.. Kew bulletin(63) , p.61-73.

Pintaud J.C. 1999. Phylogénie, biogéographie et écologie des palmiers de Nouvelle-Calédonie.

Hodel, D. R., & Pintaud. 1998. The palms of New Caledonia / Les palmiers de Nouvelle-Calédonie..

Pintaud J.C. 2000. An introduction to the palms of New Caledonia.. Palms(44) , p.132-140.

Pintaud, J.-C., & Stauffer, F. W. 2011. A revision of the large-flowered group of Basselinia Vieill. sect. Taloua H. E. Moore & Uhl (Arecaceae).. Candollea(66) , p.147-154.

Pintaud, J.-C., & Hodel, D. R. 2009. A Re-assessment of Basselinia gracilis: A Rare palm from Northeastern New Caledonia.. Palm Journal(190) , p.32-37.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Canel, J., Ugolini, D., Butin, J., Fleurot, D., Garnier, D., Garnier, D., Goxe, J., Henry, B., Lespes, A., Letocart, D., Letocart, I., Mercier, B., Tiavouane, J., Veillon, J., Warimavute, G.

Reviewer(s): Tanguy, V.

Facilitator(s): Maura, J., Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique