Taxonomie

Pycnandra blanchonii (Aubrév.) Swenson & Munzinger
endemique
protegee
UICN

Synonymes

Niemeyera gatopensis (Guillaumin) T.D.Penn.Chrysophyllum gatopense Guillaumin

Statut liste rouge -

Quasi menacée (NT) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Description

Arbuste de 3m, souvent plus large que haut, peu ramifié

Habitat

Maquis minier (M)

Feuilles

Elliptiques ou oblongues rouges, groupées en fascicule de plus 10 sur le vieux bois, sous la partie feuillée des tiges, avec 5-7 pétales; étamine 1 épipétale.

Fruits

Matures, cylindriques, 25-30 x8-15mm, en pointe vers le sommet.

Répartition

Cette espèce est commune dans le Nord-Ouest de la Grande Terre (Poya-Poum). Elle a été également récoltée sur la côte est dans la région de Poindimié.

Phénologie

La floraison a lieu d'octobre à décembre. La fructification apparaît dès mars.  

Statut

Elle pour l'instant considérée comme vunérable (VU).

Synonyme

Ochrothallus blanchonii Aubrév.
 


Pycnandra blanchonii est un arbuste connu de la côte Nord Ouest de la Grande Terre. On le trouve en maquis de basse et moyenne d'altitude sur substrat ultramafique. Bien qu'il puisse y avoir un impact lié à la mine et aux feux, cette espèce ne semble pas aujourd'hui globalement menacée. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrences (EOO) étant respectivement estimées à 84 et 1,231 km², Pycnandra blanchonii est considéré quasi-menacé (NT) proche de VU B1ab(iii)+2ab(iii) avec un déclin de la qualité de l'habitat et un nombre de localités sensiblement supérieur à 10.

Aire géographique


Pycnandra blanchonii est un arbuste connu de la côte Nord Ouest de la Grande Terre.

Population


Espèce connue de 12-14 sous populations.

Habitat


Maquis sur substrat ultramafique (serpentine) à une altitude de 5 à 600 m.

Menaces


Cette espèce ne semble pas aujourd'hui directement menacée. Certaines sous-populations peuvent être touchées par l'activité minière sur certains massifs miniers: Tiebaghi (SLN), Ouazangou (NMC), Koniambo (KNS) et par l'impact des feux de brousse.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement et n'est pas présente dans une aire protégée.

Bibliographie


Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2009. Revision of Pycnandra subgenus Pycnandra (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia. Australian Systematic Botany(22) , p.437-465.

Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Swenson, U., Munzinger, J.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique