Taxonomie

Pycnandra litseiflora (Guillaumin) Swenson & Munzinger
endemique
UICN

Synonymes

Ochrothallus litseiflorus GuillauminChrysophyllum litseiflorum (Guillaumin) Vink

Statut liste rouge -

Vulnérable (VU) , évaluée le 10/05/2016

Description

Description

Arbuste 2 m.

Habitat

Les maquis miniers (M)
 

Feuilles

Feuilles entières, simples, petites, groupées au sommet des axes, étroitement obovées, 2-5 x 0,7-1,5 cm, glabres, atténuées ou en coin à la base; 5-8 paires de nervures secondaires, peu visibles dessous; pétiole long de 2-5 mm, glabre.

Fleurs

Fleurs verdâtres, glabres, pédicellées, groupées par 2-6 en fascicules souvent axillaires; corolle avec 7-11 lobes; 1 étamine épipétale.

Fruits

Fruits glabres insuffisamment connus, environ 8-12 mm de long.

Distribution

Cette espèce est concentrée dans le Nord Ouest de la Grande Terre, à l'exception d'une localité plus au Sud, au Kopéto.

Phénologie

La floraison apparaît principalement entre avril et juillet; cependant des fleurs ont été observées en décembre. Quelques fruits ont été collectés en novembre.

Synonyme

Ochrothallus litseiflorus Guillaumin 
 

Statut

Cette espèce occupe des sites susceptibles d'être menacés par les activités minières ou par les feux de brousses; elle peut être considérée comme en danger (EN: A3cd, B1 ab(i,ii,iii) 2ab(i,ii,iii)).  


Pycnandra lissophylla est un arbuste endémique allant jusqu'à 2m, présent sur la côte Nord-Ouest et le Mont Kopeto. Cette espèce se retrouve en maquis sur substrat ultramafique à une altitude de 300-900m. L'activité minière est la principale menace identifiée. Sa zone d'occurence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 336 km² et 40 km². Pycnandra lissophylla est donc considérée comme Vulnérable (VU) selon les critères B1ab(i,ii,iii,iv,v)+B2ab(i,ii,iii,iv,v).

Aire géographique


Pycnandra lissophylla est un arbuste endémique allant jusqu'à 2m, présent sur la côte Nord-Ouest et le Mont Kopeto.

Population


Conue de 6 sous populations: Tiébaghi, Kaala, Ouazangou, Homedeboa, Taom, Kopeto.

Habitat


Maquis sur substrat ultramafique (serpentine) à une altitude de 300-900m.

Menaces


Certaines sous-populations peuvent être impactées par l'activité minière: Ouazangou(NMC),Kopeto (SLN), Tiebaghi (SLN) ou encore les feux pour les sous populations de basse altitude.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée réglementairement et n'est recensé dans aucune réserve.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Revision of Pycnandra subgenus Achradotypus (Sapotaceae), with five new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.185-216.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Dumontet, V., Fleurot, D., Vandrot, H., Veillon, J.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Tanguy, V.


Répartition géographique