Taxonomie

Pycnandra bourailensis Swenson & Munzinger
endemique
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 10/05/2016

Description

Description générale

Arbre de 15 mètres.ou plus

Répartition en Nouvelle Calédonie

N'a été récolté qu'à Bourail, à la Haute Courie (Côte Ouest).  Altitude 400 mètres. Découvert par H.S. MacKee en 1975

Pousse en dehors des sites protégés dans un reste de forêt et peut être considéré comme en danger dans un milieu infesté par les cerfs Rusa..

Habitat

Forêt gallerie

Substrat

Terrain schisteux

Feuille

Feuilles alternes. Jeunes feuilles tomenteuses dessus et dessous

Phénologie (fleur)

Fleurs inconnues (jamais ovservées)

Fruits

Fruits observés en août et septembre

Reproduction

Particularité


Pycnandra bourailensis est un arbre endemique, connue seulement d'une zone près de Bourail. On le trouve en forêt gallerie sur substrat volcanosédimentaire (schist, grauwacke) à une altitude de 20-400m. Les principales menaces pesant sur cette espèce proviennent de la dégradation de l'habitat par le cerf Rusa (Rusa timorensis), l'extension des zones de paturage et les feux. Sa zone d'occupation (AOO) et sa zone d'occurrence (EOO) étant estimées à 8 km², Pycnandra bourailensis est considéré En danger critique d'extinction (CR) selon le critère B1ab(iii,v)+2ab(iii,v);D avec une estimation d'une localité et de moins de 50 individus.

Aire géographique


Pycnandra bourailensis est un arbre endemique, connue seulement d'une zone près de Bourail.

Population


Connue d'une seule population. Il est rapporté moins de 50 individus sur la zone.

Habitat


Espèce présente en forêt gallerie sur substrat volcanosédimentaire (schist, grauwacke) à une altitude de 20-400m.

Menaces


Les principales menaces identifiées sont la dégradation de l'habitat par le cerf (Rusa timorensis) Rusa (Rusa timorensis), l'extension des zones de paturage et les feux.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement et n'est pas recensée dans une aire protége. Des actions de conservation ex-situ et in-situ sont à mettre en place d'urgence, en particulier afin d'assurer le suivi des sous-populations connues et de préserver une population viable sur un ou plusieurs périmètres délimités. Il est recommandé d'identifier et de porter à connaissance du proprétaire foncier l'existante de cette espèce menacée ainsi que d'informer les projets de conservation sur la zone. Concernant les possibilités de conservation ex-situ, il est recommandé de se rapprocher du Parc des Grandes Fougères, qui présentent des conditions pédologiques similaires à la station connue de l'espèce.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Swenson U. and Muzinger J. 2010. Taxonomic revision of Pycnandra subgenus Trouettia (Sapotaceae), with six new species from New Caledonia. Australian Systematic Botany(23) , p.333-370.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Cazé, H., Garnier, D., Goxe, J., Hequet, V., McCoy, S.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Swenson, U., Munzinger, J.

Facilitator(s): Bernard-musmann, M., Maura, J.


Répartition géographique