Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger critique d'extinction (CR) , évaluée le 09/06/2017

Espèce protégée -

en Province Sud , en Province Nord

Description

Arbuste robuste 1-3m de haut, avec un diamètre de 10-15cm et des ramifications pseudo-dichotomes. Ecorce rougeâtre. Racines échasses à 20cm de hauteur.

Feuilles :   coriaces, longues de 80-110 cm et larges de 7cm au milieu, de 8cm à l'insertion; base rougeatre sur le frais, élargie en gaîne (8-10 x 8cm); marge densèment épineuse à partir de 9-11cm au-dessus de la base, jusqu'à l'apex.

Fleurs:  les mâles inconnues.; les femelles composées d'un ovaire à une seule loge surmontée d'un seul stigmate cordiforme.

Fruits :  sur des infrutescences monosyncarpiques, terminales; syncarpes sub-globuleux, 11-13 x 10-13 cm , formés à partir de 120-180 drupes oblongues anguleuses,

Distribution :   Cette espèce du Nord-Est de la Grande Terre n'est connue que du Mt Panié . Elle croît en altitude en forêt humide dominée par Agathis montana.

Statut :   Cette espèce, bienque très localisée dans une aire protégée, est provisoirement considérée comme ";Vulnérable"; (VUD2).,


Pandanus taluucensis est un arbuste endémique connu uniquement des sommets du Mont Panié, au nord-est de la Grande Terre en Nouvelle-Calédonie. L'espèce pousse en forêt humide d'altitude (1500-1630 m) sur substrat volcano-sédimentaire. La principale menace provient de la dégradation de l'habitat par les cochons et de la consommation des bourgeons ainsi que la consommation des graines par les rats. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont toutes deux estimées à 8 km² tandis que le nombre de localités est estimé à une. En conséquence, Pandanus taluucensis est considéré En Danger Critique d'Extinction (CR) selon les critères B1ab(iii+2ab(iii) avec un déclin continu estimé de la qualité de l'habitat.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie, connue uniquement du sommet du Mt Panié au nord-est de la Grande Terre.

Population


La taille exacte de la population n'est pas connue mais on estime sa population à plus de 2500 individus matures.

Habitat


Elle croît en altitude (1500-1630 m) en forêt humide dominée par Agathis montana sur sol volcano-sédimentaire.

Menaces


Les principales menaces proviennent de la dégradation de l'habitat par les cochons (Sus scrofa) et de la consommation des bourgeons ainsi que la consommation des graines par les rats.

Conservation


Pandanus taluucensis est protégé par le code de l'environnement de la province Sud et de la province Nord. Il est présent dans la réserve de Mont Panié. L'espèce bénéficierait des mesures d'urgence en matière de conservation ex situ et in situ. Il est recommandé d'assurer le suivi des populations existantes, la prospection pour mieux estimer la population et les menaces qui pèsent sur l'espèce ainsi que la régulation des espèces invasives (cochons et rats)

Bibliographie


Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M., & M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Callmander, M.W.; Lowry, P.P. 2011. Deux Nouvelles Espèces du Massif du Panié (Nouvelle-Calédonie): Meryta Rivularis Lowry (Araliaceae) et Pandanus Taluucensis Callm. (Pandanaceae). Candollea (66) , p.9.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia. Adansonia(334) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Barrabé, L., Cazé, H., Chambrey, C., Garnier, D., Hequet, V., Letocart, D., Letocart, I.

Reviewer(s): Callmander, M.

Facilitator(s): Maura, J., Tanguy, V., Warimavute, G.


Répartition géographique