Taxonomie

endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

Données insuffisantes (DD) , évaluée le 05/04/2018

Espèce protégée -

en Province Nord

Description

Description Générale

Arbrisseau ou arbuste 7 m, peu ramifié; rameaux bien feuillés à la base; tronc souvent bien droit; stipules petites aciculaires, souvent persistantes; écorce brun foncé, avec une épaisse couche de liège.

Répartition en Nouvelle-Calédonie

Cette espèce est très commune sur la Grande Terre; elle est présente aussi à Lifou et à l'Ile des Pins.

Habitat

En forêt dense humide, dans les formations sclérophylles et le maquis.

Substrat

Souvent sur sol plus ou moins érodé voire sur éboulis, sur substrat ultramafique, moins fréquement sur calcaire, plus rare sur substrat sédimentaire.

Feuille

Feuilles généralement en bout d'axes, les jeunes rouge vif dressées, les adultes bullées, plus ou moins coriaces, vert pale dessous, plus foncées dessus, avec un pétiole robuste, cylindrique, long de 1,5 - 10 cm, elliptiques ou oblongues, 7 - 32 x 2 - 11 cm, aigües ou rétuses au sommet, obtuses ou aigües à la base; marge dentée; 12 - 20 paires de nervures secondaires. Elles ont 20 cm de long sur 6 de large et leurs deux extrémités ont une forme arrondie.

Phénologie (Fleur)

Fleurs rouge vif, sessiles en glomérules naissant dans la partie feuillée ou sur le vieux bois; les mâles avec 2 - 3 étamines, les femelles avec des stigmates aplatis.

Fruits

Capsules sessiles pubescentes; graines nombreuses et épaisses.

Reproduction

Floraision et fructification tout le long de l'année.

Particularité

Cette est menacée dans certaines zones car appréciée des cerfs et du bétail qui en broutent même les branchages. Situation IUCN : LR

Bocquillonia sessiliflora est un arbrisseau ou petit arbre endémique de la Nouvelle-Calédonie, qui selon la délimitation actuelle du taxon, apparaît largement réparti sur la Grande Terre ainsi qu'aux îles Belep, îles Loyauté et Ile des Pins. Cette espèce a un contour taxonomique flou et elle pourrait être éclatée pour former plusieurs espèces distinctes. On la retrouverait notamment dans des zones menacées par l'activité minière, les feux, cochons (Sus scrofa) et cerfs (Rusa tumorensis). Face à un manque de données et des doutes taxonomiques et phylogénétiques, B. sessiliflora est considéré Data Deficient (DD) pour des raisons taxonomiques.

Aire géographique


Espèce endémique de la Nouvelle-Calédonie qui selon la délimitation actuelle du taxon, apparaît largement répartie sur la Grande Terre ainsi qu'aux îles Belep, îles Loyauté et Ile de Pins.

Population


La taille de la population n'est pas connue.

Habitat


L'espèce pousserait en forêt humide sur substrat ultramafique ou volcano-sédimentaire, entre 10-600 m d'altitude.

Menaces


Menaces potentielles identifiées : Feux, cochons (Sus scrofa), cerfs (Rusa timorensis) et mine (Nakéty-Edouard (NMC), Tiebaghi (SLN), Goro (VALE)).

Conservation


Espèce protégée règlementairement en Province Nord et est présente dans de nombreuse aires prortégées : Haute Dumbéa, la Dumbéa, Mont Humboldt, Mont Mou, Vallée de la Thy et Cap N'dua. Le contour taxonomique de l'espèce nécessite d'être clarifié.

Bibliographie


McPherson G.D & Tirel C. 1987. Flore de la Nouvelle-Calédonie et dépendances. Volume 14: Euphorbiaceae I.

Munzinger J., Morat Ph., Jaffré T., Gâteblé G., Pillon Y., Tronchet F., Veillon J.-M. and M. Chalopin 2016. FLORICAL: Checklist of the vascular indigenous flora of New Caledonia. vers. 22.IV.2016.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Experts


Assessor(s): Amice, R., Bruy, D., Butin, J., Cazé, H., Chambrey, C., Dumontet, V., Fleurot, D., Garnier, D., Gâteblé, G., Goxe, J., Hequet, V., Veillon, J.

Reviewer(s): Lannuzel, G.

Facilitator(s): Meyer, S., Warimavute, G., Barrabé, L.


Répartition géographique