Taxonomie

Pycnandra amplexicaulis Munzinger & Swenson
endemique
protegee
UICN

Statut liste rouge -

En danger (EN) , évaluée le 10/05/2016

Espèce protégée -

en Province Sud

Description

Habitat

Les maquis miniers (M)
 


Pycnandra amplexicaulis est connue de deux zones éloignées Poro et Cap bocage sur la côte Est et Plum au Sud. Cette espèce présente en maquis ligno herbacé et arbustif sur ultramafique à une altitude de 80-300m. La principale menace provient de l'exploitation minière en cours, des feux de brousses et de l'urbanisation croissante. Sa zone d'occurrence (EOO) et sa zone d'occupation (AOO) sont respectivement de 100 et 16 km² tandis que le nombre de localités est estimé à trois. En conséquence, Pycnandra amplexicaulis est considéré en danger d'extinction (EN) selon les critères B1ab(i,ii,iii,v)+2ab(i,ii,iii,v) avec un déclin continu estimé de l'ensemble des sous-critères concernés.

Aire géographique


Pycnandra amplexicaulis est un arbuste endémique connue de deux zones éloignées Poro et Cap bocage sur la côte Est et Plum au Sud.

Population


Connue de 3 sous populations : Plum, Poro, cap Bocage. Cette espèce est rapporté largement répandu sur la zone de Cap Bocage, alors que 10 individus ont été recensés dans la zone de Plum.

Habitat


Maquis ligno herbacé et arbustif sur ultramafique à une altitude de 80-300m.

Menaces


La principale menace provient de l'exploitation minière en cours sur les zones du Cap bocage et de Poro, des feux de brousses et de l'urbanisation croissante dans la zone de Plum.

Conservation


Cette espèce n'est pas protégée règlementairement et n'est pas recensée dans une aire protége. Cette espèce étant menacée par les feux de brousse, ses localisations devraient être intégrées sur les atlas de la Sécurité Civile. Des actions de conservation ex-situ and in-situ sont à mettre en place d'urgence, en particulier afin d'assurer le suivi des sous-populations connues et de préserver une population viable sur un ou plusieurs périmètres délimités. Il est de plus recommandé de prospecté la zone de la Côte oubliée.

Bibliographie


Swenson U. and Muzinger J. 2015. Revision of Pycnandra subgenus Leptostylis and description of subgenus Wagapensia (Sapotaceae), a genus endemic to New Caledonia. Australian Systematic Botany(28) , p.91-110.

Swenson U. and Muzinger J. 2016. Five new species and a systematic synopsis of Pycnandra (Sapotaceae), the largest endemic genus in New Caledonia. Australian Systematic Botany(29) , p.1-40.

Endemia.nc 2016. Faune et Flore de Nouvelle-Calédonie.

Morat, P.; Jaffré, T.; Tronchet, F.; Munzinger, J.; Pillon, Y.; Veillon, J.-M. and Chalopin, M. 2012. Le référentiel taxonomique Florical et les caractéristiques de la flore vasculaire indigène de la Nouvelle-Calédonie [The taxonomic database « FLORICAL » and characteristics of the indigenous flora of New Caledonia]. Adansonia sér 3(34) , p.177-219.

Experts


Assessor(s): Cazé, H., Garnier, D., Goxe, J., Héquet, V., McCoy, S.

Reviewer(s): Gâteblé, G.

Contributor(s): Munzinger, J., Swenson, U.

Facilitator(s): Maura, J., Bernard-Musmann, M.


Répartition géographique